Les secrets de la licorne

The Unicorns - Who Will Cut Our Hair When We're Gone ?

Le tintin musical Alden Penner nous avait promis une réédition du mythique Who Will Cut Our Hair When We’re Gone ?, c’est chose faite le 29 juillet en digital, le 26 août en CD et le 9 octobre dans une édition vinyle limitée avec quelques pépites inédites, une reprise du Rocket Ship de Daniel Johnston, une face B, Let Me Sleep, un titre du EP 2014, Evacuate the Vacuous et une version live de Haunted House.

Bien sûr on attend avec impatience le retour discographique du fantasque et fantastique trio québécois, ils rodent de nouveaux titres en compagnie d’Arcade Fire et de Dean Deacon dans les festivals américains de l’été et sur la scène du Métropolis le 21 septembre dans le cadre du festival Pop Montréal.

Discographie

Et comme les licornes sont immortelles et qu’en plus il y a (déjà !) 10 ils se projetaient en 2014 (Tomorrow is 2014, When I’ll be 32), on ne peut qu’être confiant quant à la pérennité de cette reformation.

Et comme les vacances sont propices à un peu de rangement, SK* vous proposera très prochainement une interview inédite d’Alden Penner lors de sa tournée pour le magistral album de Clues en 2010.

The Unicorns – Rocketship

Daniel Johnston – Rocketship

https://www.youtube.com/watch?v=Tb-54hW5Its&list=PLB67850C32010D844

The Unicorns – I Was Born A Unicorn (live at Rhino’s)

The Unicorns – 2014

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Islands - Taste

Islands – Taste

Ils sont là ! Après de longs mois d’attente, Islands a sorti courant mai deux albums qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre, mais qui vont parfaitement bien ensemble. Enregistrés simultanément dans des styles très différents, Should I Remain Here At Sea ? et Taste symbolisent le goût de la tête-pensante Nick Thorburn pour […]
Islands - Should I Remain Here At Sea

Islands – Should I Remain Here At Sea ?

Ils sont là ! Après de longs mois d’attente, Islands a sorti courant mai deux albums qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre, mais qui vont parfaitement bien ensemble. Enregistrés simultanément dans des styles très différents, Should I Remain Here At Sea ? et Taste symbolisent le goût de la tête-pensante Nick Thorburn pour […]
Nick Diamonds - City of Quartz

Nick Diamonds – City Of Quartz

Nos petits cœurs fragiles encore tout secoués par l’arrivée prochaine de deux nouveaux Islands, l’idée saugrenue de réécouter un des albums passés les plus inaperçus de 2015 nous a semblé être la meilleure de la journée. Et elle le fût.
Fred Woods - Tournée 2014

Promenons-nous dans les bois

Fred Woods vient de la belle province du Québec qui nous abreuve ces dernières années d’artistes de qualité. Son premier album Documenta est sorti en octobre en France, il sera en concert au Divan du Monde le 24 octobre, il répond à quelques questions lors de son passage remarqué au MaMa 2014.

Plus dans News

Jeanfelzine-fanfiction

Jean qui rit

De la dérision. Jean Felzine serait-il le fabuliste de son temps à l’instar d’un autre Jean du 17ème ? Avec Fanfiction, sa causticité peint l’absurdité glacée de notre société du paraître et de la futilité.
Crmefrench1-tombird

Sabayon musical

Le duo magique Lucas Roullet-Marchand et Matthias Bouffay se reforme non pas pour un never ending tour autour de Jean Jacques G, mais pour présenter un dimanche sur deux à 10h un podcast revigorant centré sur la crème de la crème french de la scène musicale lyonnaise.
Richarddawson

Dawson freak

Le morne mois de novembre touche à sa fin après le débilitant vendredi noir, bientôt Noël et sa frénésie de bénévolence. Alors pourquoi ne pas se cloîtrer dans une bulle en écoutant The Hermit, la première plage de 41 minutes du nouvel album de Richard Dawson, The Ruby Cord.
Themagiclantern-noonesfault

Non coupable

De l’étreinte musicale. Avec une économie de mots et une douceur infinie, The Magic Lantern éclaire notre nuit sentimentale.