Houndmouth – Little Neon Limelight

Houndmouth - Little Neon Limelight
Les choses ont très bien commencé avec Houndmouth, groupe yankee de chez yankee... Sedona, premier titre et premier single de Little Neon Limelight, emportait tout sur son passage.


Et après ? Pas grand chose. On frise l’ennui, le n’importe quoi et on se demande où ces gens veulent nous emmener. Ce qui est sûr, c’est que nous ne ferons pas partie du voyage.

Houndmouth

Et le prix 2015 du disque qui offre la meilleure gueule de bois est décerné à Houndmouth
Matt Myers, Katie Toupin, Zak Appleby et Shane Cody mangent à tous les râteliers au cours de la dizaine de titres de Little Neon Limelight. Coincé entre les très jeunes Alabama Shakes et les très morts Black Crowes, le groupe de l’État d’Indiana n’arrive pas à trouver sa place. On se retrouve donc confronté à un ennui certain… Otis et Black Gold qui tentent de faire le pont entre le Canada du Loner et la Géorgie des frères Robinson sont des essais bien infructueux.

Houndmouth – Sedona

Discographie

Les titres défilent, les titres s’enchaînent et on attend désespérément un titre du calibre de Sedona. Ou d’une fanfare du Kentucky. Enfin quelque chose de comestible ! My cousin Greg permettra d’attendre patiemment la fin du disque tout en développant une colère noire contre ces gamins.

Sur ce, on ressort The Southern Harmony and Musical Companion pour se consoler.

Houndmouth - Little Neon Limelight

Houndmouth – Little Neon Limelight
4/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Houndmouth - Little Neon Limelight

Houndmouth

Ils s’appellent Matt Myers, Katie Toupin, Zak Appleby et Shane Cody et ne jouent pas dans une série B américaine. Pourtant ils pourraient avec leur nom. Non, ils font de la musique. Ils viennent de Louisville (Kentucky, États-Unis) et ont décidé d’exporter leur musique ailleurs que dans les saloons de ce trou perdu de l’Amérique. […]
Houndmouth - Penitentiary

Vidéo : Houndmouth – Penitentiary

Houndmouth vous invite à ouvrir les portes du pénitencier de Louisville, Kentucky. Ils ont sorti un premier EP en août que ne renierait pas Robbie Robertson. On attend très prochainement l’album.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.