Notre histoire d’amour avec Peter et David Brewis a commencé dès leurs débuts en 2005. Le premier disque des Field Music fut une belle surprise pop, le suivant (Tones of Town en 2007) fit encore plus fort et fut une véritable idylle. En plus d’être des surdoués de la pop, les frères Brewis sont des gens affables et humbles. Pour éviter la redite et d’être pénible la fratrie Brewis décida, au bout de ses deux premiers disques, de prendre une pause. Chaque frangin se la joua donc solo. Peter publia un petit chef d’œuvre avec le projet The Week That Was et David un excellent disque avec les School of Language.

Depuis ces escapades solo de 2008 ? Pas grand chose. L’album Plumb (2012) a plombé l’ambiance et le coté « bon élève » des Brewis a pris le dessus. Surdoués, les Field Music concouraient pour la médaille Fields avec des chansons aux algorithmes pop compliqués ((I Keep Thinking About) A New Thing notamment)…
Don’t You Want To Know What’s Wrong? chantent aujourd’hui les frères Brewis. Et ils ont parfaitement raison. Et effet, on ne veut RIEN savoir.

Mais qu’est-il arrivé aux frères Brewis ? On les avait quittés sans trop d’espoir en 2012 avec Plumb. Le disque manquait d’âme et les effets du rigorisme de la famille Brewis ennuyait. Les revoilà en 2016 avec peut-être leur meilleur disque ! Peter et Davis ont découvert les faces B de Steely Dan et l’alcool. Et le résultat est tout bonnement hallucinant ! Field Music se lâche, fait la fête avec le Roxy Music et nous emmène dans le New York des années 70. C’est la révolution chez ces besogneux du Sunderland.

Field Music – The Noisy Days Are Over

Totalement singuliers dans le paysage musical (pour ne pas dire isolés), les Field Music sont des érudits (quand on dit qu’ils sont isolés…) qui tiennent enfin leur vulgate. Difficilement accessible, la musique de ces deux frères peut être de temps en temps totalement incompréhensible pour leur commun des mortels. Ici, c’est tout le contraire. Même les gens insensibles à XTC ou allergiques aux arpèges de Steely Dan peuvent apprécier les chansons de Commontime. But Not For You est totalement réjouissante et They Want You To Remember fera tomber en pâmoison les amoureux d’une certaine idée du rock des seventies.
Et en plus de l’alcool et des faces B de Steely Dan, les Field Music ont découvert l’humour et arrivent à se confier. The Morning Is Waiting et The Noisy Days Are Over nous font découvrir un coté que l’on ne soupçonnait pas chez ces deux-là.
L’association des fans français de Steely Dan présidée par un certain Pharaon de Winter devrait se réjouir de la nouvelle jeunesse de leurs cousins de Sunderland.

Commontime des Field Music sera publié le 05 février 2016 via Memphis Industries/PIAS.

Tracklist : Field Music - Commontime
  1. The Noisy Days Are Over
  2. Disappointed
  3. But Not For You
  4. I'm Glad
  5. Don't You Want To Know
  6. What's Wrong?
  7. How Should I Know If You've Changed?
  8. Trouble At The Lights
  9. They Want You To Remember
  10. It's A Good Thing
  11. The Morning Is Waiting
  12. Same Name
  13. Stay Awake

Field Music - Commontime

Field Music – Commontime
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez :
1 réponse sur « Field Music – Commontime »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Cela pourrait vous intéresser

Pharaon de Winter

La forêt retrouvée de Pharaon de Winter

Il est (enfin) de retour dans les bacs. Qui est-ce il ? Maxime Chamoux aka Pharaon de Winter qui avait enchanté notre année 2015 avec un premier album. Depuis ? Beaucoup de choses non musicales dirons-nous. Et ce retour, chez Vietnam (Chevalrex, O) avec un disque aux contours singuliers.

Pharaon de Winter, l’appel de la forêt

Révélé en 2015 avec un premier disque fortement addictif, Pharaon de Winter (aka Maxime Chamoux) est de retour avec France Forêts et surtout une première chanson, L’Habitacle.
Field Music - Making A New World

Field Music – Making A New World

Si Oasis et Radiohead n’avaient pas existé…. Si les Foals et les Coral n’avaient pas existé… Les Field Music seraient sûrement le groupe anglais le plus influent et le plus médiatisé de ces quinze dernières années.

Les faits d’hiver musicaux de Pharaon de Winter

Le 9 mars 2018 est le jour de sortie des belles plumes françaises. Dominique A, Chevalrex, Thousand et Pharaon de Winter se sont tous donnés rendez-vous pour nous donner de leurs nouvelles. Maxime Chamoux, alias Pharaon de Winter nous avait retourné avec son premier disque en 2015. Il revient, accompagné d’Angy Laperdrix avec un EP,…
Field Music - Open Here

Field Music – Open Here

C’est amusant, en changeant deux lettres à Brexit on obtient Brewis. En gommant le X et le T, on passe donc du repli sur soi à la culture et l’ouverture musicale.
Field Music

Le Flow des Field Music

David Brewis et Peter Brewis sont déjà de retour ! Un après la parution de Commontime, Field Music annonce la sortie d’un nouvel album et des dates européennes.
Pharaon de Winter - Ton Coeur

Pharaon de Winter, L’Attrape-cœurs estival

Cette année nous partirons en vacances avec la traditionnelle serviette de plage, le tube de crème solaire ET un EP gorgé de tubes. En effet, le nouvel Ep de Pharaon de Winter en est gorgé et sera l’accessoire ultime pour passer de bonnes vacances (et une bonne rentrée des classes). SK* vous propose en avant-première…

Plus dans Chroniques d'albums

Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout…
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.
Gruff Rhys - Seeking

Gruff Rhys – Seeking New Gods

Obsédé par le mont Paektu, un volcan situé à la frontière de la Chine et de la Corée, Gruff Rhys atteint des sommets avec son septième album solo, le bien nommé Seeking New Gods.
The Chills - Scatterbrain

The Chills – Scatterbrain

Détruit par l’industrie musicale dans les années 90, Martin Phillipps (l’écrivain qui se cache derrière ce groupe) vit une seconde vie (musicale) depuis 2015 grâce à Fire Records, label anglais qui ne jure que par lui.