On se souvient des frères Nubuck qui avaient tenu la dragée haute du côté de valence avec des albums bricolés, drôles, caustiques, parfois irritants mais toujours stimulants.

Gontard ! l’homme au masque de lapin et à la tête de lard fait son show, il sort enfin un premier disque après plusieurs EP barrés avec le programmatique Repeupler. Il entre en lutte puisque « le peuple est mort » contre « la France des épiciers et des rombières et l’odeur nauséabonde » qui ne risque pas de se dissiper vu la claque annoncée faite au droit du travail par une gauche qui ne porte plus rien.

Mais c’est aussi une lutte pour d’autres formes de chansons, qui mêlent guitares saturées, sax en liberté, samples et mélodies orientales à l’heure où certains qui ont perdu la mémoire prônent un ordre nouveau, un Occident arc-bouté et fantasmé. Une lutte encore pour des formats hybrides souvent courts, où l’on croit se saisir d’un refrain alors qu’il s’évanouit, des mots que l’on croit avoir déjà entendu mais qui prennent soudain un autre sens, des phrases qui s’échappent entre poésie et cruelle réalité.

Bien sûr, Gontard ! a appris au contact de ses aînés Michel Cloup ou Bruit noir qui se retrouvent tous, il n’y a pas de hasard, chez Ici et d’ailleurs. Pascal Bouaziz évoquant Gontard ! le décrit « hors-piste, hors limite, hors code, hors tout. Le drôle de drômois ne fait pas dans le nihilisme de salon, il sort la sulfateuse poétique mêlant souvenirs d’enfance, souvenirs d’en France, ballade déchirante avec Sanglier, « j’ai pris des fleurs sur ta tombe pour mon nouvel amour » et potentiel tube avec Sauvagerie tropicale qui redonne foi en la présence humaine.

Gontard ! – Pas Mickey

Gontard ! – Cru

Gontard ! – Ovulation Française

Gontard ! - Repeupler

Gontard ! – Repeupler4.5
9/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Gontard! – La saison des grands froids

Ils gobent. Ils sentent le paniqué, le caché, le confiné. Ils gobent, ils gobent ce qu’on leur donne à gober. A genoux, toujours, comme ils attendent leur giclée.
Gontard - Il Fiasco

Vidéo : Gontard – Il Fiasco

Nous vivons tous un fiasco depuis un mois. L’illusion démocratique qui fait croire au vulgum pecus qu’il délègue la gestion d’un pays et du bien commun à des gens qui en auront la charge et n’en feront pas un métier. Quel fiasco. Il nous reste la colère et la rage ou les constats cliniques et…
GONTARD - Hôpital Tue

Vidéo : Gontard – Hôpital Tue

Il faut encore et toujours écouter le dystopique Gontard avec son 2029 qui est le 1984 de la chanson lagomorphe. Orwell avait prédit le totalitarisme des écrans, Gontard évoque l’effondrement de sa bonne ville de Gontard-sur-misère.
Gontard - Prolétaires

Vidéo : Gontard – Prolétaires

Gontard rime pourtant avec homard. Et pourtant c’est à une radioscopie de la plèbe provinciale qu’il nous convie, un micro trottoir prolétaire, un miroir promené le long de nos chemins qu’il nous réfléchit en pleine face.
Gontard - Real Doll

Vidéo : Gontard – Real Doll

A l’heure du tout virtuel, de Black Mirror à Ready Player One, Gontard crée sa real human, sa real doll, une jolie poupée qui le fait chanter sur son doigt coupé.

Plus dans Chroniques d'albums

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée Jim James, de Bill Frisell, de Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.
The Coral - B-Sides

The Coral – B-Sides

Les Anglais de The Coral sortent en catimini une plantureuse compilation de faces b foncièrement (et forcément) excellente. Les amoureux des disques peuvent passer leur chemin, B-Sides n’est disponible qu’en streaming.
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.
Andy Bell

Andy Bell – The View From Halfway Down

Andy Bell s’offre son premier album solo pour ses 50 ans et nous fait un joli cadeau. The View From Halfway Down, enregistré avec Gem Archer (Oasis), est un disque aux allures modestes mais qui fait le travail comme les grands.
StrawberrySeas_LP_Cover

Strawberry Seas – Strawberry Seas

2020 est une l’année horrible par excellence. La Covid, les élections américaines, les inondations… Le meilleur moyen pour quitter la tête haute cette année infernale est le disque des Strawberry Seas.
idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.