On se souvient des frères Nubuck qui avaient tenu la dragée haute du côté de valence avec des albums bricolés, drôles, caustiques, parfois irritants mais toujours stimulants.


Gontard ! l’homme au masque de lapin et à la tête de lard fait son show, il sort enfin un premier disque après plusieurs EP barrés avec le programmatique Repeupler. Il entre en lutte puisque « le peuple est mort » contre « la France des épiciers et des rombières et l’odeur nauséabonde » qui ne risque pas de se dissiper vu la claque annoncée faite au droit du travail par une gauche qui ne porte plus rien.

Mais c’est aussi une lutte pour d’autres formes de chansons, qui mêlent guitares saturées, sax en liberté, samples et mélodies orientales à l’heure où certains qui ont perdu la mémoire prônent un ordre nouveau, un Occident arc-bouté et fantasmé. Une lutte encore pour des formats hybrides souvent courts, où l’on croit se saisir d’un refrain alors qu’il s’évanouit, des mots que l’on croit avoir déjà entendu mais qui prennent soudain un autre sens, des phrases qui s’échappent entre poésie et cruelle réalité.

Bien sûr, Gontard ! a appris au contact de ses aînés Michel Cloup ou Bruit noir qui se retrouvent tous, il n’y a pas de hasard, chez Ici et d’ailleurs. Pascal Bouaziz évoquant Gontard ! le décrit « hors-piste, hors limite, hors code, hors tout. Le drôle de drômois ne fait pas dans le nihilisme de salon, il sort la sulfateuse poétique mêlant souvenirs d’enfance, souvenirs d’en France, ballade déchirante avec Sanglier, « j’ai pris des fleurs sur ta tombe pour mon nouvel amour » et potentiel tube avec Sauvagerie tropicale qui redonne foi en la présence humaine.

Discographie

Gontard ! – Pas Mickey

Gontard ! – Cru

Gontard ! – Ovulation Française

Gontard ! - Repeupler

Gontard ! – Repeupler
9/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Gontard – Akene Guetno

Vidéo : Gontard – Akene Guetno

Quelle satisfaction en 2022 de voir Gontard toujours aussi acide même après les remontrées gastriques post réveillon et pré-électorales !
Gontard La Seduction clip - photo Ray Borneo 1

Vidéo : Gontard – La Séduction

Toujours en vadrouille du côté de Romans, Gontard, seul contre tous, sismologue des sentiments nous balade en ville, où l’on n’a pas l’air virils et où on fait peur à voir dans ce manège désenchanté.
Gontard- Un monstre d'érotisme

Vidéo : Gontard – Un monstre d’érotisme

Le Ténia était immense. En 2 minutes d’haikus musicaux ultra réalistes, il mettait les poils comme sur La douleur ou le déchirant Pas comme ça où l’on pleure dans ses bras.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn – Optimism

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.