En 2012, Michael Kiwanuka avait fait son petit effet avec son premier album Home Again. Produit à l’époque par Paul Butler des The Bees, Home Again s’était classé à la quatrième place des charts britanniques et offrait un son somme toute assez singulier pour son époque. En 2016 Michael Kiwanuka reprend les mêmes ingrédients mais fournit un disque bien plus solide.

Michael Kiwanuka garde toujours les quatre mêmes points cardinaux (Bill Withers, Randy Newman, Terry Callier et Otis Redding) mais change de direction sur Love & Hate. Home Again avait un son très rétro et avait des accents quelque peu désuets. Son nouvel album offre tout le contraire. Michael Kiwanuka n’a plus le regard baissé comme sur la pochette d’Home Again et devient prophète dans son genre. Originaire de Muswell Hill, un quartier du Nord de Londres, Michael Kiwanuka redresse la tête et offre une profession de foi avec Love & Hate.

Michael Kiwanuka – Black Man In A White World

Michael Kiwanuka n’a pas reconduit Butler dans son rôle de producteur et a recruté Danger Mouse (The Shins, U2). Le son du Londonien n’a pas été endommagé par la lisseuse Mouse et Love & Hate dispose d’un son sensationnel au service de chansons extrêmement ambitieuses. Qui oserait entamer un disque en 2016 par un morceau de quasiment 10 minutes ? Michael Kiwanuka.

Michael Kiwanuka – Cold Little Heart (Live Session Video)

Une éternité semble s’être écoulée entre Home Again et Love & Hate. Cette éternité de quatre ans a permis à Kiwanuka d’engranger de grandes chansons. Car au delà du son et de toutes les considérations esthétiques, il faut se rendre à l’évidence : Love & Hate ne dispose d’aucun temps mort et est une renaissance pour son auteur.

Michael Kiwanuka - Love & Hate

Love & Hate de Michael Kiwanuka sera publié le 15 juillet via Polydor.

Michael Kiwanuka sera en tournée les :

  • 2 novembre 2016 à La Cigale (Paris)
  • 14 novembre 2016 au Rockstore (Montpellier)
  • 18 novembre 2016 à la Rock School Barbey (Bordeaux)
  • 20 novembre 2016 à L’Épicerie Moderne (Lyon)
  • 21 novembre 2016 à La Laiterie (Strasbourg)

Michael Kiwanuka - Love & Hate

Tracklist : Michael Kiwanuka - Love & Hate
  1. Cold Little Heart
  2. Black Man In A White World
  3. Falling
  4. Place I Belong
  5. Love & Hate
  6. One More Night
  7. I'll Never Love
  8. Rule The World
  9. Father's Child
  10. The Final Frame

Michael Kiwanuka – Love & Hate4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Mikael Kiwanuka - Kiwanuka

Michael Kiwanuka – Kiwanuka

Découvert en 2012 avec Home Again (un disque brillant produit par le leader des The Bees), Michael Kiwanuka avait forcé la porte des charts avec Love & hate. Le revoici avec Kiwanuka, un disque qui tient du chef-d’oeuvre.
Michael Kiwanuka

Michael Kiwanuka est de retour

Michael Kiwanuka, tout comme Laura Gibson, vient de mettre fin à quatre ans de silence avec la publication de nouvelles chansons. Les At The Drive In viennent de donner un concert à Paris alors qu’ils s’étaient condamnés au silence depuis des années. 2016 ou l’année des retours improbables. On ne sera même pas étonné si…
Alabama Shakes

Festival Les Inrocks : 25 ans d’agitation

Alabama Shakes Pour fêter son quart de siècle, la team Inrocks/Alias Production préparent 9 jours de concerts à nous faire souhaiter l’arrivée de l’automne au plus vite. Rendez-vous à Paris, Lille, Lyon, Nantes, Toulouse, Marseille et Caen du 5 au 13 novembre pour reprendre un peu d’énergie avant d’affronter l’hiver !

Plus dans Chroniques d'albums

PJ Harvey - Stories From The City, Stories From The Sea - Demos

PJ Harvey – Stories From The City, Stories From The Sea – Demos

En 2000, PJ Harvey sortait Stories From The City, Stories From The Sea et cassait la baraque en remportant le Mercury Prize et en mettant un nouvel uppercut à ceux qui ne s’étaient pas encore remis de Dry. Avec ce cinquième album, PJ Harvey jouait avec Thom Yorke et débarquait dans la cour des très…

Mansfield.TYA – Monument Ordinaire

Sans vraiment savoir pourquoi, dans Monument Ordinaire, on s’attendrait à voir des trucs. Et rien ne nous surprendrait. En écoutant, vaguement, comme ça, quelques minutes au hasard. Peut-être déjà parce que Mansfield. TYA ça ne respire pas toujours follement la joie, ça a même quelques fois une tête de sonnerie aux morts. Ou bien celle…
Mogwai - As The Love Continues

Mogwai – As The Love Continues

Sorte de bizarrerie électrique à ses débuts, Mogwai s’impose aujourd’hui comme un grand fournisseur de chansons et endosse le statut de meilleur groupe écossais.
Brisa Roché & Fred Fortuny - Freeze Where U R

Brisa Roché & Fred Fortuny – Freeze Where U R

A ma gauche, Brisa Roché, chanteuse américaine installée à Paris depuis quelques années. A ma droite, Fred Fortuny, musicien ayant travaillé avec une kyrielle d’artistes dont Da Silva. Au milieu, ce disque, Freeze Where U R, qui réchauffe les cœurs et qui a le parfum des notes de Carole King.
Kiwi Jr. - Cooler Returns

Kiwi Jr. – Cooler Returns

Pour les radins qui ont refusé de débourser une vingtaine d’euros pour Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983 – 1987 (Captured Tracks), les Kiwi Jr. représentent la solution de secours et l’ultime chance de se rattraper. Pour une dizaine d’euros, Cooler Returns, le nouveau disque de ces Canadiens promet beaucoup et donne……
Chevalrex - Providence

Chevalrex – Providence

Écrit en partie l’hiver dernier sur l’île de la Désirade (Guadeloupe), Providence prend élégamment la suite d’Anti Slogan et nous fait espérer des jours meilleurs avec des chansons puissantes et tenaces.
Strum & Thrum

Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987

Attention. Grande compilation. Concoctée par Mike Spiner, le patron de Captured Tracks, Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987 soulève le couvercle d’un passé riche mais totalement oublié. En effet, dans les années 80, le rock indépendant américain avait des têtes de pont formidables mais avec toute une tripotée de seconds couteaux tout…