Damien Jurado – Ghost of David

Repéré par Sub Pop après avoir signé quelques chansons chez Casa Recording, le Droopy folk de Seattle avait publié deux disques emprunts de nostalgie à la fin des années 90. Comme dit le dicton, jamais deux sans trois.


En effet pour commencer le nouveau siècle, Damien Jurado a publié son disque le plus personnel donc le plus triste Ghost of David. Sub Pop réédite ce disque ainsi que son prédécesseur et les rend enfin disponibles en format vinyle.

Publié en septembre 2000, The Ghost of David avait fait peu de bruit. Logique puisqu’à cette époque un certain Elliott Smith règne sans partage sur le créneau avec la publication au mois d’avril de cette même année de Figure 8. Avant de s’énerver sur I Break Chairs (2002), Damien Jurado fait sa catharsis sur ce disque. Produit par l’inconnu en chef Jordan Walton, Damien Jurado évoque la mort, le suicide et les médicaments. Tout un programme.

Les lecteurs dépressifs de SK* sont donc priés de ne pas écouter ce disque et d’aller lire les derniers sons du jour du camarade Guimauve.

Discographie

Damien Jurado – Ghost of David

Si ce disque est un cauchemar pour directeur marketing, il ne l’est pas pour les amoureux des belles choses. Jurado fait beaucoup avec trois fois rien ! Les 44 minutes de ce disque diffusent une nostalgie singulière et nous ramènent quelques mois avant la déferlante des Strokes. Une tout autre époque.

Cette réédition est pourtant dotée de deux défauts : elle ne possède aucun bonus et est uniquement disponible aux États-Unis et au Royaume-Uni, à ranger entre Up de R.E.M et l’anthologie de Sebadoh.

The Ghost of David de Damien Jurado sera publié le 5 août 2016 via Sub Pop Records/PIAS

Damien Jurado - Ghost

Tracklist : Damien Jurado - Ghost of David
  1. Medication
  2. Desert
  3. Johnny Go Riding
  4. Great Today
  5. Tonight I Will Retire
  6. Ghost Of David
  7. Parking Lot
  8. Rearview
  9. Paxil
  10. Walk With Me
  11. December
  12. Rosewood Casket
  13. Ghost In The Snow

Damien Jurado – Ghost of David
7/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Ne jurer que par Damien Jurado

Damien Jurado est de retour avec son dix-septième album, The Monster Who Hated Pennsylvania. Deux extraits en écoute ici.
Damien Jurado - What's New Tomboy ?

Damien Jurado – What’s New, Tomboy ?

Quinzième album pour Damien Jurado. Et comme d’habitude le même scénario : un disque superbe, des critiques dithyrambiques, des ventes quasi-nulles en France et donc aucun concert à Paris et en province. What’s New, Tomboy ? devrait donc réjouir les 45 fans français du Monsieur. Et comme d’habitude, on attend l’année qui suit pour avoir […]
Damien Jurado - What's New Tomboy ?

Quoi de neuf Damien Jurado ?

Quoi de neuf ? Et bien un quinzième album intitulé What’s New, Tomboy? et un nouveau single d’ores et déjà en écoute.
Mo Cushle - Ma Chair Mon Sang

Damien Jurado – In the Shape of a Storm

Enregistré peu de temps avant la mort de Richard Swift, In the Shape of a Storm met un point final aux voyages de Damien Jurado et l’entraîne vers de nouveaux horizons.

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.