Catégories
Concerts (live reports)

Le chouette karma des BMK

Black Market Karma @ le Supersonic, Paris, 08/11/2016

En ce mardi 8 novembre 2016, le Supersonic accueillait une soirée des plus psychées. Au programme, en effet, on pouvait retrouver les parisiens de The Darma Jerks, qui ouvraient le bal avec leur rock garage, suivis de You Said Strange, un groupe de Giverny, dans un esprit plus shoegaze, et enfin, en tête d’affiche, les londoniens totalement planants de Black Market Karma, dont je vous avais déjà parlé à l’occasion de la sortie de leur huitième album.

2016_11_08_black_market_karma
2016_11_08_black_market_karma
2016_11_08_black_market_karma
2016_11_08_black_market_karma
2016_11_08_black_market_karma
2016_11_08_black_market_karma
2016_11_08_black_market_karma
2016_11_08_black_market_karma
2016_11_08_black_market_karma

The Dharma Jerks

Influencés par le Velvet Underground, ou The Brian Jonestown Massacre, encore un brin plus garage, les Dharma Jerks en jettent. Ils ont ouvert cette longue soirée de névrose psychotique vers 20h30, alors que le Supersonic se remplissait à peine et nous ont offert un set de presque 45 minutes, dans un tourbillon ‘rockédélique’, entre voix lointaine et riffs énergiques. Ces quatre ‘zikos’ aux compos déjà bien ficelées ne jouent ensembles que depuis quelques mois et font de la musique très prometteuse dans leur domaine.

Inspirés lofi et DIY, ils se revendiquent eux-mêmes comme « 4 types qui ne peuvent pas se blairer et qui jouent de la musique pour éviter de se parler », cela tombe bien, ils ont une sympathique façon de communiquer.
Les amateurs de rock psyché se laisseront aisément emporter par le tourbillon fuzzy de leurs grattes aiguisées, sur fond de rythmiques martelées, et de voix étouffées.
Ils viennent de sortir un clip ambiance garage et gueule de bois, et pour les voir en live, rendez-vous le 15 décembre à l’Espace B !

The Dharma Jerks – Pulp

You Said Strange

Juste après, c’est le shoegaze rock et étoilé des normands de You Said Strange qui a envahit la salle, nous plongeant dans une atmosphère entre fonds marins et poussière stellaire, pour un set à peu près aussi long.

Eux jouent ensemble depuis 2011, et font déjà pas mal parler d’eux en France et en Europe sur la scène garage et psyché. Dans une lignée un peu plus envolée que les précédents, ils sont aussi très bons et ont su captiver notre attention nous perdant tout de même par moments dans leurs notes aquatiques et bleutées.

You Said Strange – Brain

Ils ont su ouvrir le chemin aux BMK pour la suite de la soirée, on pourra d’ailleurs les retrouver sur d’autres dates de leur tournée !

Black Market Karma

Visiblement très attendus par une ribambelle de fans qui rendaient l’air du Supersonic quasi irrespirable, les BMK ont fait une entrée remarquée, en grands princes du psyché. Affublés d’étranges lunettes, chanteuse et guitariste semblaient tout droit débarqués d’une autre planète.

Univers parallèle, nous étions transportés. Alors je le répète, il faut aimer le psyché, car ce n’est pas le type de groupe qui a une prestance folle sur scène, ils préfèrent regarder leurs pieds, influence shoegaze oblige.
Malgré cela, leur musique est très bien faite et semblait ravir ses habitués, qui n’ont pas hésité à pogoter dans le peu d’espace qu’il restait.

Black Market Karma – Semper Fi

J’aime le rock psyché donc j’ai apprécié, mais c’est une ambiance cave et LSD à laquelle il faut être préparé, si on s’attend à danser, il faudra repasser ! Si les BMK sont une machine à faire des albums, ce sont tout de même moins des bêtes de scène, mais ils ont su assurer un show planant comme il fallait.

Black Market Karma - Animal Jive

Date : 8 novembre 2016
Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

The Dharma Jerks @ l'espace B, Paris, 19/12/2017

Une tournée pour les Dharma

L’été arrive, c’est le moment d’aller trainer dans les concerts une bière à la main jusqu’à pas d’heure, et cela tombe bien, le rock psyché-garage des Dharma Jerks est (par)fait pour ça.
The Dharma Jerks - Mary Anna

[EXCLU] Vidéo : The Dharma Jerks – Mary Anna

A l’écoute de Mary Anna, premier extrait du futur EP de The Dharma Jerks, THIS IS NOT A MÉTHODE [the yes need the no], on comprend assez vite qu’ils sont plus jerks que dharma, mais ce n’est pas pour nous déplaire.

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…