Catégories
Concerts (live reports)

[30 ans] It’s all Wright, it’s ok

© Louis Teyssedou

Pour entamer cette semaine de concerts, la Lune des Pirates recevait hier le rock écorché de Shannon Wright avant d’accueillir Albin de la Simone ou Peter Hook.

Shannon Wright © Louis Teyssedou
Shannon Wright © Louis Teyssedou

Alors qu’elle était sur le point de stopper sa carrière, Shannon Wright a rencontré la pianiste Katia Labèque. Cette rencontre a permis deux choses : le sauvetage de la carrière de la belle Américaine et la naissance de son onzième album, Division (2017). Enregistré en partie dans le studio de Rome de Labèque avec David Shalmin (Matt Elliott), ce disque rend la musique de Wright plus belle et surtout plus accessible tout en faisant passer les Sonic Youth pour Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois.

«Je porte ça gravé en moi : l’ardeur, le don d’une heure intime.» Voilà comment Shannon Wright se définissait chez nos confrères de Libération en 2017. Rien à ajouter. La prestation scénique de Wright est entière et unique. Pour celui qui n’est pas prévenu, le concert de Wright sera un uppercut en pleine face. Pour l’amoureux transi de sonorités noise et des chansons, ce sera le paradis. Donnant tout sur scène, l’Américaine a embrasé son piano et maltraité sa guitare pour un public totalement acquis à sa cause.

Shannon Wright - Division

Retrouvez nos articles liés aux [30 ans] de La Lune des Pirates :

Violens de Shannon Wright est disponible via Vicious Circle.

Shannon Wright - Division

Tracklist : Shannon Wright - Violens
  1. Division
  2. The Thirst
  3. Wayward
  4. Accidental
  5. Seemingly
  6. Soft Noise
  7. Iodine
  8. Lighthouse (Drag Us In)

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Shannon Wright © Jason Maris

Shannon Wright en tournée !

En 11 albums, Shannon Wright a le droit de figurer dans la cour des grandes. Déjà plus de 15 ans que l’américaine sort d’excellents disque comme son dernier né, Division qui fait la part belle au piano grâce à Katia Labèque qui l’invite dans son studio romain.
best of 2013 SK

Best of photos 2013

Quatre ans et demi après sa création, Soul Kitchen continue son chemin en essayant de vous faire vivre les meilleures découvertes musicales, en photos et en textes. Toute l’équipe vous souhaite une très belle année 2014 avec ce « Best of photos » de nos photographes.

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…