Peter Von Poehl – Sympathetic Magic

Quand on rencontre le suédois Peter Von Poehl, on est instantanément séduit par ce luminion musical, le regard doux qu’il pose sur vous, sa façon de réfléchir avant de vous répondre, ses gestes délicats, son timbre de voix aérien, sa diction et son accent délicieux, en un mot son humanité.

Peter Von Poehl est un orfèvre, il polie chaque note de musique pour créer des symphonies de poche. En 2013 avec Big Issues Printed Small, il souhaitait fabriquer une partition avec un orchestre avant d’enregistrer les morceaux en une journée. Pour son nouvel album, Sympathetic Magic, les chansons ont surgi naturellement, chez lui, à Paris. Peter a alors fait des maquettes en utilisant son vieil orgue d’ado récupéré chez ses parents et des claviers dont il avoue jouer très mal. Martin Hederos son complice de toujours a façonné des arrangements d’orchestre somptueux où l’on retrouve clarinette basse, hautbois, violoncelles et une multitude de percussions comme un carillon tubulaire. Ce mélange de sonorités électroniques et acoustiques est sensationnel de pureté, de poésie, d’équilibre avec un supplément d’âme, ce chant singulier qui tutoie la nue.

Peter von Poehl – The Go Between

Discographie

Sympathetic Magic s’écoute d’une traite, de Grubbed up part 1 à Elysium. On est subjugué par la fluidité de l’ensemble, l’harmonie délicate et les petites trouvailles sonores qui sont autant de pierreries pour sertir un disque majestueux où Peter se métamorphose en fil-de-fériste pop. Il a inspiré les chorégraphes Héla Fattoumi et Eric Lamoureux pour un « concert-dansé » gracile et aérien du côté de Belfort. Que cela soit avec l’impressionnante clarinette basse sur The go between ou le cuatro vénézuélien sur The early hours ou encore avec le single Inertia, Peter Von Poehl envoûte et captive avec ses miniatures sonores qui s’enrichissent à chaque nouvelle écoute.

Peter von Poehl & Héla Fattoumi & Éric Lamoureux – Concert dansé

Peter von Poehl - Sympathetic Magic

Peter Von Poehl - Sympathetic magic

Tracklist : Peter von Poehl - Sympathetic Magic
  1. Grubbed Up Pt 1
  2. Inertia
  3. The Go Between
  4. A Stack Of Fire Wood
  5. Sympathetic Magic
  6. Late Arrivals
  7. King's Ransom
  8. Tired Retainers
  9. The Early Hours
  10. Grubbed Up Pt 2
  11. Elysium

Peter Von Poehl – Sympathetic Magic
8/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Peter Von Poehl - Monkey's Wedding

Vidéo : Peter Von Poehl – Monkey’s Wedding

Dans son journal, Jules Renard décrivait le singe comme un homme qui n’a pas réussi. Pourtant Peter Von Poehl est un magicien des sons, son cinquième album, Memories From Saint-Forget nous caresse délicatement l’échine et nous emmène dans la vallée de Chevreuse.

Vidéo : Peter von Poehl – Little Star

Memories From Saint-Forget n’est pas la relation épistolaire de Peter von Poehl avec le patron de Roland Garros. Saint-Forget, c’est un village dans la vallée de Chevreuse qui a vu naitre Savinien de Cyrano de Bergerac, écrivain, bretteur et libertin et donc aussi s’ébaucher le cinquième doux disque pastoral du sympathetic magic Peter von Poehl.

Plus dans Chroniques d'albums

Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.
Nickwheeldon-gift

Nick Wheeldon – Gift

Nick Wheeldon nous a fait cette année un beau cadeau avec Gift, un classique instantané dès la première écoute pour les Fragile Minds dont on fait partie.
Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?