Diane enchanteresse. Il y a tout juste 10 ans, on découvrait émerveillé une jeune californienne de 23 ans au visage de porcelaine et à la voix d’airain.

Alela Diane, un nom qui invitait au voyage intérieur. Native de Nevada City, micro bourgade du Nord-Est du Golden State, elle était davantage fille des lacs, des rivières, des forêts que d’Hollywood boulevard.

Quand elle débarque en France avec son père, ce fut comme une apparition. Elle était au milieu de la scène, seule avec sa guitare acoustique, ou du moins on ne distinguait personne d’autre dans l’éblouissement qu’envoyaient ses yeux et son timbre. Jamais on n’avait vu « cette splendeur de sa peau brune, la séduction de sa taille, ni cette finesse des doigts que la lumière traversait. » Flaubert avait-il en son temps rencontré son Alela Diane ? Nous étions en tout cas instantanément conquis.

2014_06_14_alela_diane
2014_06_14_alela_diane
2014_06_14_alela_diane
2014_06_14_alela_diane
2014_06_14_alela_diane
2014_06_14_alela_diane
2014_06_14_alela_diane

Et depuis, Alela nous enchante, elle fait partie de notre vie comme la France un peu de la sienne. Ses disques sont des moments de grâce intemporels comme ce nouveau Cusp où l’émotion est présente comme la première fois. On frissonne quand sa voix se pose sur ce simple piano pour cet Albatross augural qui déploie ses ailes de géant avec cordes et cuivres. On est envouté par la flûte du pastoral Threshold où « certaines choses ne peuvent être expliquées même quand on est de l’autre côté. » On est bouleversé par la mélodie limpide d’Emigré où elle chante l’humanité. « Can we go, as they go ? Across the borderlines » susurre-t-elle de sa voix de miel évoquant la destinée tragique du jeune Aylan Kurdi mort sur une plage de Turquie à l’âge de sa fille. Elégiaque sur la sublime song for Sandy, elle s’offre un ‘tube’ sensible avec Ether & Wood pour se souvenir d’où l’on vient. Alors sans doute « Times moves us blind » et l’on peut s’épuiser à vivre, à être sur scène (so tired) mais « Times couldn’t move any faster » chante-t-elle la voix luminescente sur la magnifique et finale Wild ceaseless song.

Alela Diane – Ether & Wood

Cusp est un album humaniste où Alela Diane évoque la douleur, les craintes, les espérances d’une jeune maman, le regard attentif et parfois inquiet sur le temps qui passe. « L’humanité est une entreprise surhumaine. » écrivait Giraudoux, pas sûr avec Alela.

Alela Diane sera en concert le samedi 28 avril aux Subsistances à Lyon dans le cadre du deuxième festival du Petit Bulletin avec Rain Dog Productions.

Alela Diane - Cusp

Alela Diane - Cusp

Tracklist : Alela Diane - Cusp
  1. Albatross
  2. The Threshold
  3. Moves us Blind
  4. Emigre
  5. Never Easy
  6. Song For Sandy
  7. Buoyant
  8. Ether & Wood
  9. Yellow Gold
  10. So Tired
  11. Wild Ceaseless Song

Alela Diane – Cusp5.0
10/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Joseph D'Anvers - Estérel

Vidéo : Joseph D’Anvers – Estérel

On file sur la route de l’Estérel avec Joseph D’Anvers, mais davantage sur les traces du conducteur de Drive que de celui de la coccinelle. La nationale 7 se meut alors en Mulholland passé le mont Vinaigre, rendant les amours déçus vertigineux.
P.R2B - Le film à l'envers

Vidéo : P.R2B – Le film à l’envers

P.R2B se fait du mauvais sang. Elle court avec un sacré moteur dans le cœur et rêve de refaire Le film à l’envers. C’est une obsession pour cette femme fatale en furie.

Vidéo : Gaël Faye – Lundi Méchant

C’est lundi, c’est boulot masqué. C’est aussi lundi méchant, le nouveau titre anti-morosité de Gaël Faye, extrait de son album du même nom à paraître le 6 novembre.
P.R2B © Marie Stéphane Imbert

Les rêves de P.R2B

Pauline a délaissé la caméra pour la confier à Xavier Reim de la Blogothèque et se métamorphose en boxeuse future poids lourd de la chanson en français.
P.R2B - Des rêves

Vidéo : P.R2B – Des rêves

P.R2B réalise ses rêves avec ce clip et un premier EP à découvrir le 11 septembre à 19h30 sur les quais du Petit Bain à Paris.

Plus dans Chroniques d'albums

Kiwi Jr. - Cooler Returns

Kiwi Jr. – Cooler Returns

Pour les radins qui ont refusé de débourser une vingtaine d’euros pour Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983 – 1987 (Captured Tracks), les Kiwi Jr. représentent la solution de secours et l’ultime chance de se rattraper. Pour une dizaine d’euros, Cooler Returns, le nouveau disque de ces Canadiens promet beaucoup et donne……
Chevalrex - Providence

Chevalrex – Providence

Écrit en partie l’hiver dernier sur l’île de la Désirade (Guadeloupe), Providence prend élégamment la suite d’Anti Slogan et nous fait espérer des jours meilleurs avec des chansons puissantes et tenaces.
Strum & Thrum

Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987

Attention. Grande compilation. Concoctée par Mike Spiner, le patron de Captured Tracks, Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987 soulève le couvercle d’un passé riche mais totalement oublié. En effet, dans les années 80, le rock indépendant américain avait des têtes de pont formidables mais avec toute une tripotée de seconds couteaux tout…

Half Japanese – Crazy Hearts

Fondé en 1975 par les frères Fair, Half Japanese est une créature artistique singulière qui possède un répertoire totalement biscornu. Adulée par Kurt Cobain, adorée par les soeurs Deal et aimée par tous les grands noms de la pop écossaise, la discographie de ce groupe s’enrichit d’un dix-neuvième disque cette semaine. Et comme depuis 1975,…
The Smashing Pumpkins - Cyr

The Smashing Pumpkins – CYR

Revenus à un son décent avec Shiny and Oh So Bright, Vol. 1 / LP: No Past. No Future. No Sun en 2018 grâce à Rick Rubin, les Smashing Pumpkins prennent tout le monde à contre-pied en laissant Billy Corgan voguer vers son groupe préféré, New Order et donc changer d’identité sonore.
The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.