« Il en faut peu pour être heureux ! » dit la chanson… On pourrait rajouter, après avoir écouté The Other Side, qu’il en faut peu surtout quand on écoute un disque de Jim Yamouridis. Avec sa voix et une guitare, Yamouridis s’adonne à l’exercice du rembekito et remplit brillamment sa mission.

« Dès le départ, j’ai voulu faire un album qui rétablisse ma foi dans la musique et ma foi dans le monde. C’est un exercice que je devais faire seul et pour lequel j’ai choisi une forme de musique qui me touche depuis toujours : le rembetiko. Celui que je connais est une musique de vérité. Toutes les chansons de l’album obéissent à cette loi. » Le paradigme de ce disque est posé par son acteur principal : Jim Yamouridis, australien d’origine grecque expatrié en France. Sur ce quatrième album, il incarne un personnage des Enfers qui nous compte des histoires. Et des Enfers au Paradis, il n’y a qu’un pas avec Jim Yamouridis. Disque archi brut (prise directe, son brut), The Other Side ne négocie rien et se déguste d’une seule traite. Tel Charon voguant sur le Styx, Yamouridis nous prend par la main sans nous prendre par les sentiments. On monte sur sa barque et on part pour un voyage inédit. The Other Side est un disque rare autant que précieux.

Jim Yamouridis - The Other Side

The Other Side de Jim Yamouridis est disponible chez Microcultures / Differ-Ant.
Jim Yamouridis sera en concert le 16 octobre 2018 au Studio de L’Ermitage (Paris) avec Blaubird en première partie.
La pochette est signée Pascal Blua.

Jim Yamouridis - The Other Side

Tracklist : Jim Yamouridis - The Other Side
  1. Mercy
  2. My Love Goodbye
  3. Some Weep
  4. The Angel
  5. The Golden light
  6. The Lake Laments
  7. The Open Road
  8. The Other Night
  9. The River
  10. You'll Go Alone

Jim Yamouridis – The Other Side4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Vibrer avec Mel Bowen !

Mel Bowen donne enfin une suite à son EP Everyday’s A Holiday ! L’ex Mercury 13 revient avec un nouvel EP qui devrait adoucir l’été et nous faire rêver de la Mersey.

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
December-Square

Back To December Square

Deux ans après sa création, la maison de musique December Square peut s’enorgueillir d’avoir fait un sans-faute. Possédant désormais un catalogue d’une dizaine d’artistes, DS a eu le chic de prendre des risques en publiant des disques que personne d’autre n’aurait publié. Car l’addition des chansons de Matthew Edwards et du piano d’Emmmanuel Tellier donnent…
The Apartments - No Song, No Spell, No Madrigal

Et Pascal Blua exposa

Pascal Blua exposera du 3 au 22 février dans le cadre du festival Hibernarock à Aurillac une sélection de ses travaux graphiques pour la musique.
Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.
Nesles © Thomas Salva

Nesles Île en mer

Nesles fait sa rentrée avec un clip et un festival. On ne s’ennuie jamais avec Nesles.
Studio Electrophonique

En studio avec Studio Electrophonique

Premier EP, premier coup de maître. Très discrètement, Studio Electrophonique vient de renouveler la recette du slowcore en y injectant bien astucieusement une philosophie pop anglaise.

Plus dans Chroniques d'albums

The Coral - B-Sides

The Coral – B-Sides

Les Anglais de The Coral sortent en catimini une plantureuse compilation de faces b foncièrement (et forcément) excellente. Les amoureux des disques peuvent passer leur chemin, B-Sides n’est disponible qu’en streaming.
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.
Andy Bell

Andy Bell – The View From Halfway Down

Andy Bell s’offre son premier album solo pour ses 50 ans et nous fait un joli cadeau. The View From Halfway Down, enregistré avec Gem Archer (Oasis), est un disque aux allures modestes mais qui fait le travail comme les grands.
StrawberrySeas_LP_Cover

Strawberry Seas – Strawberry Seas

2020 est une l’année horrible par excellence. La Covid, les élections américaines, les inondations… Le meilleur moyen pour quitter la tête haute cette année infernale est le disque des Strawberry Seas.
idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…