Catégories
Interviews

5 questions à … San Carol

© Fred Lombard

SK* a demandé à une soixantaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux commentés du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de San Carol qui sort ce jour un grand disque pop, Houdini qui vous fera vous échapper de votre morne quotidien. Avant un prochain clip à paraître le 24 octobre et une série de concerts, Maxime Dobosz répond à nos cinq questions rituelles et commente une playlist impeccable.

San Carol en cinq questions

Ton souvenir de concert ?

J’ai tendance à ne pas trop me souvenir des concerts. Par contre, je me souviens très bien de ce gars à moitié à poil à Rennes en 2013 qui dansait accroché à une poutre en train de fixer chaque membre du groupe dans le blanc des yeux.

Ta rencontre en tournée ?

Je me souviens d’un concert à l’Espace B où j’ai soutenu auprès d’un mec qu’il était Sydney Valette alors qu’en fait non.

Votre anecdote dans le van ?

Tout ce que je peux dire, c’est qu’une pinte de pisse ressemble vraiment à de la bière.

San Carol – Cancer

Ton nouvel album en quelques mots ?

Ce sera probablement mon meilleur succès posthume.

Ton prochain rêve ?

J’ai arrêté de rêver quand David Bowie est mort.

En écoute avec San Carol :

  1. Elton JohnRocket Man
    Stranger Things a eu une influence monstrueuse sur notre sonorité actuelle, dans la droite lignée de Vangelis, avec ces gros pads analogiques tout droit sortis des 80s. Ce morceau là est particulièrement proche de ce vers quoi on se dirige actuellement phoniquement.
  2. David BowieHeroes
    C’est mon artiste préféré de tous le temps et choisir une de ses chansons est trop difficile. Heroes est probablement celle qui me parle le plus depuis quelques temps. On a manqué de près une collaboration avec Michael Rother à cette époque, ne reste que le fantasme d’un album idéal. Puis bon, James Murphy a décidé de faire de ce morceau sa carrière avec LCD Soundsystem, ce qui n’était pas totalement une mauvaise idée.
  3. Neu !Leb’ Wohl
    Le bruit de la mer, de l’allemand, une cloche : que demande le peuple ?
  4. Flavien BergerPamplemousse
    C’est pour moi le meilleur album cette année, d’avance. Tout me parle dans ce disque. C’est un disque que je trouve franchement exigeant mais pour autant hyper lisible, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Je me reconnais un peu dans la manière que semble avoir Flavien Berger d’aborder la composition. Même si nos styles respectifs sont différents, je ressens un amour de l’expérimentation assez poussée au sein de la pop au sens large du terme.
  5. Matthew DearModafinil Blues
    Un crooner et ses synthés couronné par une production parfaite, son dernier album Bunny tout fraîchement sorti est tout bonnement excellent. Il dure plus d’une heure mais coule tout seul tant chaque chanson est mémorable. Je ne sais pas trop si ça un concept album mais le titre Bunny semble confirmation ma sensation de rêve éveillé durant l’écoute.
  6. MGMTLittle Dark Age
    J’ai beaucoup aimé voir tout le monde pourrir ce disque à sa sortie. Alors qu’en réalité, tout le monde l’écoute en cachette.
  7. The Radio DeptGoing Down Swinging
    Ce groupe n’a pas le succès qu’il mérite. C’est simple, à chaque avis d’imposition reçu, un album de The Radio Dept devrait être offert. Leur musique est belle, touchante et merveilleusement écrite. De plus, le propos souvent politique fait plaisir à entendre tant c’est rare dans la musique indépendante.
  8. Spectrumhen I Just Drifted Away
    Je ne suis pas très drogue, mais cet album est un de mes disques préférés de tous les temps.
  9. Terry CalierWhat Color Is Love
    J’aimerais tant découvrir plus de disques soul de ce genre et entendre Terry Calier pleurer dans mon oreille. Je le réconforterais volontiers.
  10. WilcoIf I Ever Was A Child
    La chanson, la musique écrite de 2016.

Houdini de San Carol sort le 19 octobre chez Freemount Records / Differ-Ant.
San Carol sera entre autre en concert avec Teleman le vendredi 26 octobre avec Sahara le mardi 30 octobre au Sonic à Lyon. Plus d’infos sur la page facebook de San Carol.

San Carol - tournée d'automne 2

San Carol - Houdini

San Carol - Houdini

Tracklist : San Carol - Houdini
  1. Meaning of life
  2. Where my parents live
  3. Marvelous engine
  4. Society
  5. Turn to dust
  6. Cancer
  7. Parachutes
  8. Lone star
  9. Doesn't matter

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Dead Horse One

Dead Horse One au galop !

SK* a pris comme résolution de vous faire économiser de l’argent cette année. Et le concert gratuit à ne pas louper se jouera le 1er février 2019 au Supersonic (Paris) avec les deux groupes chéris de ces colonnes : San Carol et Dead Horse One.
San Carol © Fabrice Buffart

Photos : Sahara & San Carol @ Sonic, Lyon | 30.10.2018

San Carol est désormais sur la route pour présenter son magnétique Houdini, l’un des grands disques pop français de cette année. Le groupe a fait chavirer le Marvelous engine qu’est la péniche le Sonic. Retour sur cette soirée en images avec Fabrice Buffart pour saisir le sens de la vie.
San Carol - Cancer

Vidéo : San Carol – Cancer

San Carol sortira le 19 octobre un album assez magique avec Houdini chez Freemount Records et Echo Orange Publishing, enregistré et produit par Raphaël d’Hervez (Pégase).

Plus dans Interviews

Karine Daviet

Karine Daviet en toute indépendance

Karine Daviet est lyonnaise et vient de sortir un premier EP, L’indépendance, recueil de six titres en français à la fois doux et âpres avec des arrangements soignés mêlant guitare acoustique, théorbe, clavecin, viole de gambe, flûtes à bec et sons électroniques. Assez logique quand on écoute sa playlist commentée ci-dessous après un questionnaire façon…
Moli © Celeste Call

5 questions à … Moli

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Moli , jeune belge de 21 ans qui pourrait suivre la trace de Mademoiselle Van Laeken. Installée à Berlin où elle…
Klon

L’ascension de Klon

Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones…
Maë Defays

5 questions à … Maë Defays

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Maë Defays, autrice d’une caresse musicale avec son EP Whispering dont est extrait notre exclu d’hier, La vie entière. On découvre…
Bananagun

5 questions à … Bananagun

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des foutraques australiens de Bananagun. Oubliez The Go-Betweens, The Saints, Nick Cave ou Silverchair, ce quintette psyché et percussif adepte de l’afrobeat…

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
Codeine

[1990-2020] Dix cachets de Codeine

On écrit toujours, à tort, que les Afghan Whigs étaient le seul groupe de chez Sub Pop à ne pas être originaire de Seattle. Greg Dulli, le chaud lapin de Cincinnati (Ohio) avait signé sur le célèbre label de Seattle pour sortir Up In It en 1990 après avoir sorti Big Top Halloween en 1988…