Raoul Vignal – Oak Leaf

Oui, le folk est écouté sans doute par les gens d’un certain âge ou d’un âge certain. Pourtant avec Raoul Vignal, le genre a rarement été aussi magnifié voir renouvelé si c’est encore possible.

Pendant que Dylan annonce ses prochaines dates parisiennes et la poursuite de son Never ending tour, notre lyonnais sensible poursuit sa route entamée par le somptueux The Silver Veil avec un deuxième album, Oak Leaf sculpté dans le même bois mais peut être encore plus précieux que le premier. Raoul et sa bande agrémentent leurs chansons sur le fil de riches arrangements (clarinette, saxophone, vibraphone, délicates percussions), ils font la nique au Drake en conservant ce picking gracile, cette voix faite d’un souffle qui vous caresse l’échine et vous envahit tel un baume thaumaturgique. Le titre du disque invite à une plongée dans un imaginaire à la fois balisé, le chêne est l’arbre sacré des druides, un symbole de puissance mais aussi de sagesse ou de justice (on se souvient de St Louis) mais aussi ouvert sur un imaginaire serein qui vous étreint comme les bras de l’être aimé. Pepa’s eyes nous fait regarder droit devant, No faith donne redonne foi en l’humanité avec son sax en liberté, The Dream nous plonge dans un rêve éveillé. Et au cœur du disque, un aveu, I have sinned, titre peut être le plus énervé de l’album où la mélancolie se fait heureuse et libératrice. Et quand vient ‘les vagues’ , en deux parties, on est emporté par la houle, par un flot chaleureux qui irradie peu à peu. Bref, on vous invite une fois de plus à connaître Raoul, et pas qu’aux quatre coins de paris éparpillé par petits bouts façon puzzle. Car à son écoute, on correctionne les durs de la feuilles (de chêne) : on s’assagit, on s’adoucit, on mélancolise et l’on se demande pourquoi une salle lyonnaise ne fait pas jouer son diamant noir.

Vous l’aurez remarqué, Oak Leaf avait déjà été chroniqué sur SK* il y a pile deux mois, ce qui montre notre attachement à Raoul Vignal et à un disque qui mérite davantage de louanges.

Discographie

Raoul Vignal - Oak Leaf

Oak Leaf de Raoul Vignal est disponible depuis le 16 novembre 2018 chez Talitres.

Raoul Vignal - Oak Leaf

Tracklist : Raoul Vignal - Oak Leaf
  1. Pepa’s Eyes
  2. No Faith
  3. The Dream
  4. Blue Raven
  5. I Might
  6. I Have Sinned
  7. The Waves (pt I)
  8. The Waves (pt II)
  9. Mirror
  10. The Valve

Raoul Vignal – Oak Leaf
10/10
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Raoul Vignal

Pastoral Vignal

Raoul Vignal poursuit son chemin avec un troisième album Years in Marble le 28 mai chez Talitres. On prend la route qui serpente pour rejoindre la maison accrochée à la colline.
Raoul Vignal

Fondamental Raoul Vignal

Raoul Vignal fait dans la sophrologie musicale. L’écoute de son troisième album, Years in Marble est une cure de quiétude essentielle cette année.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.