Et de trois ! En moins de trois ans, les New-Yorkais de Big Thief ont réussi à publier trois albums foutrement passionnants qui redonnent confiance en l’Amérique et qui nous rappellent les heures glorieuses de Mazzy Star et de Grant Lee Buffalo.

Enregistré avec l’ingénieur Dom Monks (un nouveau venu) et le producteur Andrew Sarlo (déjà présents sur Masterpiece et Capacity) dans l’état de Washington, U.F.O.F. (pour Unidentified Flying Object Friend) réussit l’exploit d’être encore plus délicat que ses deux prédécesseurs. Attention. Big Thief ne faisait pas dans le tintamarre indie-folk pénible. Mais pour faire passer ses idées et voyager vers l’inconnu, Adrienne Lenker et son groupe pouvaient avoir recours à des refrains et et des harmonies très efficaces. Qui a dit pop ? Ce n’est pas le cas sur ce troisième album. Fabriquées à même le sol (Big Thief a fait des prises sur un parquet), les chansons d’U.F.O.F. séduisent par leur modestie qui leur confère une efficacité absolue.

Big Thief – Century

Et surtout, U.F.O.F n’a aucun tube. Pas de Paul, pas de Mary et encore moins de Shark Smile. Big Thief avait eu le chic d’enregistrer des chansons d’une puissance exceptionnelle qui diminuaient de facto les autres. Ce n’est pas le cas sur ce disque, intimiste dan le son et moins intime dans les paroles, où Cattails vaut autant qu’Open Desert que Century.

Big Thief - U.F.O.F.

U.F.O.F. des Big Thief est disponible chez 4AD/Beggars.
Big Thief sera en concert le 27 mai 2019 au Trabendo (Paris) et le 31 mai 2019 au festival This Is Not A Love Song (Nîmes).

Big Thief - UFOF

Tracklist : Big Thief - U.F.O.F.
  1. Contact
  2. UFOF
  3. Cattails
  4. From
  5. Open Desert
  6. Orange
  7. Century
  8. Strange
  9. Betsy
  10. Terminal Paradise
  11. Jenni
  12. Magic Dealer

|TINALS 2019| Big Thief – U.F.O.F.4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

WEDNESDAY CAMPANELLA

|TINALS 2019| Wednesday on Saturday !

On avait découvert Wednesday Campanella avec CHVRCHES, puis en compagnie de Moodoïd à Tokyo dans un clip mis en scène par Pablo Padovani lui même. On a hâte de voir sur la scène Mosquito du This Is Not A Love Song Festival le 1er juin 2019 le tsunami KOM_I qui vient de sortir un EP…
Chai © Julien Kelly

|TINALS 2019| Vidéo : CHAI – Curly adventure

A première vue et et première écoute, on pourrait croire Chai, quatuor féminin japonais totalement innocent. Un groupe de pop sucrée inoffensive. Mais comme le thé noir du même nom, les titres de ces spice girls nippones sont plus corsées qu’il n’y parait.
DTSQ

|TINALS 2019| Vidéo : DTSQ – All My Friends Are Aliens

Ils viennent de signer chez Cold Fame Records et s’apprêtent à conquérir l’Europe en étant programmés aux Nuits Sonores à Lyon le 30 mai, au TINALS le 31 mai ou encore aux Eurockéennes le 5 juillet. Ils viennent de Seoul et sonnent parfois comme King Gizzard & The Lizard Wizard !
TINALS 2019

Ça c’est TINALS !

Qu’importe les ‘ronchondoillons’, le TINALS demeure le festival indé incontournable du début de l’été. Malgré le succès et les tentations que cela aurait pu entraîner, ce festival a conservé sa philosophie exprimée dans sa profession de foi : « une programmation dictée uniquement par les coups de cœur dans un cadre verdoyant. De la musique avant…
Fontaines DC - Dogrel

Fontaines D.C. – Dogrel

En 2018, les Fontaines D.C. étaient le secret le mieux gardé du rock. Ces dublinois avaient tout bon, que ce soit au niveau du son qu’au niveau de leur esthétique. En 2019, les Fontaines D.C. publient leur premier album et devraient être la grande révélation de cette année.

Plus dans Chroniques d'albums

Strum & Thrum

Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987

Attention. Grande compilation. Concoctée par Mike Spiner, le patron de Captured Tracks, Strum & Thrum : The American Jangle Underground 1983​-​1987 soulève le couvercle d’un passé riche mais totalement oublié. En effet, dans les années 80, le rock indépendant américain avait des têtes de pont formidables mais avec toute une tripotée de seconds couteaux tout…

Half Japanese – Crazy Hearts

Fondé en 1975 par les frères Fair, Half Japanese est une créature artistique singulière qui possède un répertoire totalement biscornu. Adulée par Kurt Cobain, adorée par les soeurs Deal et aimée par tous les grands noms de la pop écossaise, la discographie de ce groupe s’enrichit d’un dix-neuvième disque cette semaine. Et comme depuis 1975,…
The Smashing Pumpkins - Cyr

The Smashing Pumpkins – CYR

Revenus à un son décent avec Shiny and Oh So Bright, Vol. 1 / LP: No Past. No Future. No Sun en 2018 grâce à Rick Rubin, les Smashing Pumpkins prennent tout le monde à contre-pied en laissant Billy Corgan voguer vers son groupe préféré, New Order et donc changer d’identité sonore.
The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…