Terry Hall – Home

Le Disquaire Day est reporté au 20 juin 2020 pour les raisons que nous connaissons tous. Heavenly Recordings, le label de Jeff Barrett, devait publier la première édition vinyle de Home de Terry Hall. Publié uniquement en CD en 1994 chez Anxious Records, le label de Dave Stewart d'Eurythmics, Home est un grand disque de pop qu'il faut redécouvrir sans tarder avant d'aller acheter l'édition vinyle chez son disquaire.


Parlons classement. Home, le premier disque solo de Terry Hall fut une catastrophe commerciale. Sortie à la rentrée de 1994, ce disque culmina à la quatre-vingt-quinzième place des charts anglais. Le pire score pour le leader des Specials et des Colourfield. Evidemment, en 1994, la jeunesse du Royaume-Uni n’écoute que Blur et Oasis et fantasme sur Liam Gallagher et Damon Albarn. Alors quand le leader des Specials sort un disque de pop… L’affaire n’est pas gagnée. Et elle fut même perdue sur le plan commercial.
Pour enregistrer ce disque, Terry Hall ne réunit que du beau linge. Craig Gannon (The Smiths, Aztec Camera, The Bluebells), Les Pattinson (Echo & The Bunnymen) et Chris Sharrock (The Icicle Works, The La’s) jouèrent les morceaux de Hall co-écrits avec Andy Partridge de XTC. Le tout produit par Ian Broudie, fidèle parmi les fidèles qui était présent quand les The Coventry Automatics ouvrirent pour les Clash en 1979. The Coventry Automatics qui deviendront quelques mois plus tard les Specials.

Terry Hall – Forever J

Et ce disque ? Il montre qu’il n’y avait pas qu’Oasis et Blur à une époque où La’s et Stone Roses tentaient d’enregistrer des nouveaux morceaux. En 1994, Hall rend une copie impeccable qui sonne toujours aussi bien. En 1992, il publiait Vegas avec Dave Stewart, un album au son douteux qui regarde dans un rétroviseur cassé. Deux ans plus tard, Terry Hall fait sonner des chansons d’une façon résolument moderne (mention spéciale à Chris Sharrock) et peut faire concurrence à une jeunesse orgueilleuse. Evidemment l’histoire fut différente. Le disque finit rapidement dans les bacs à soldes de tous les H.M.V. et tout le monde écouta Definitely Maybe sorti un mois plus tôt. Tout a été écrit sur le premier disque d’Oasis. Il est de temps de (re)découvrir le premier Hall.

Terry Hall – Sense

Terry Hall - Home

Home de Terry Hall sera disponible le 20 juin 2020 chez Heavenly Recordings/PIAS.

Terry Hall - Home

Tracklist : Terry Hall - Home
  1. Forever J
  2. You
  3. Sense
  4. I Drew A Lemon
  5. Moon On Your Dress
  6. No No No
  7. What's Wrong With Me
  8. Grief Disguised As Joy
  9. First Attack Of Love
  10. I Don't Got You

Terry Hall – Home
10/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Andrewbird-makeapicture

Vidéo : Andrew Bird – Make A Picture

Avec plus d’une vingtaine d’albums, Andrew Bird continue de se réinventer en creusant dans son dernier album, Inside Problems les affres de son intimité.
Skopitone Sisko

5 questions à … Skopitone Sisko

Skopitone Sisko s’offre avec Remember Tomorrow une quête intemporelle, pas à pas dans des paysages désertiques espagnols majestueux.

Plus dans Chroniques d'albums

Jana Horn

Jana Horn – Optimism

On avait découvert cette voix sublime avec une invitation, Go on / Move your body. On avait évoqué Duras en écoutant la première fois son formidable Optimism. On revient sur ce disque qui depuis ne quitte plus nos oreilles et notre cœur de midinette.
Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur.
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.