Catégories
Chroniques d'albums

Terry Hall – Home

Le Disquaire Day est reporté au 20 juin 2020 pour les raisons que nous connaissons tous. Heavenly Recordings, le label de Jeff Barrett, devait publier la première édition vinyle de Home de Terry Hall. Publié uniquement en CD en 1994 chez Anxious Records, le label de Dave Stewart d’Eurythmics, Home est un grand disque de pop qu’il faut redécouvrir sans tarder avant d’aller acheter l’édition vinyle chez son disquaire.

Parlons classement. Home, le premier disque solo de Terry Hall fut une catastrophe commerciale. Sortie à la rentrée de 1994, ce disque culmina à la quatre-vingt-quinzième place des charts anglais. Le pire score pour le leader des Specials et des Colourfield. Evidemment, en 1994, la jeunesse du Royaume-Uni n’écoute que Blur et Oasis et fantasme sur Liam Gallagher et Damon Albarn. Alors quand le leader des Specials sort un disque de pop… L’affaire n’est pas gagnée. Et elle fut même perdue sur le plan commercial.
Pour enregistrer ce disque, Terry Hall ne réunit que du beau linge. Craig Gannon (The Smiths, Aztec Camera, The Bluebells), Les Pattinson (Echo & The Bunnymen) et Chris Sharrock (The Icicle Works, The La’s) jouèrent les morceaux de Hall co-écrits avec Andy Partridge de XTC. Le tout produit par Ian Broudie, fidèle parmi les fidèles qui était présent quand les The Coventry Automatics ouvrirent pour les Clash en 1979. The Coventry Automatics qui deviendront quelques mois plus tard les Specials.

Terry Hall – Forever J

Et ce disque ? Il montre qu’il n’y avait pas qu’Oasis et Blur à une époque où La’s et Stone Roses tentaient d’enregistrer des nouveaux morceaux. En 1994, Hall rend une copie impeccable qui sonne toujours aussi bien. En 1992, il publiait Vegas avec Dave Stewart, un album au son douteux qui regarde dans un rétroviseur cassé. Deux ans plus tard, Terry Hall fait sonner des chansons d’une façon résolument moderne (mention spéciale à Chris Sharrock) et peut faire concurrence à une jeunesse orgueilleuse. Evidemment l’histoire fut différente. Le disque finit rapidement dans les bacs à soldes de tous les H.M.V. et tout le monde écouta Definitely Maybe sorti un mois plus tôt. Tout a été écrit sur le premier disque d’Oasis. Il est de temps de (re)découvrir le premier Hall.

Terry Hall – Sense

Terry Hall - Home

Home de Terry Hall sera disponible le 20 juin 2020 chez Heavenly Recordings/PIAS.

Terry Hall - Home

Tracklist : Terry Hall - Home
  1. Forever J
  2. You
  3. Sense
  4. I Drew A Lemon
  5. Moon On Your Dress
  6. No No No
  7. What's Wrong With Me
  8. Grief Disguised As Joy
  9. First Attack Of Love
  10. I Don't Got You

Terry Hall – Home
10/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Cela pourrait vous intéresser

Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout…
imany

Immanente Imany

10 ans après The Shape Of A Broken Heart qui nous avait fait découvrir une voix, une force, un engagement, Imany sortira son troisième album Voodoo Cello qui réunit huit violoncelles pour un album de reprises le 3 septembre.
Patrick Watson

A Lisbon Story

Si vous voulez ressentir cette petite brise au bord du Tage, par exemple en dégustant un arroz de marisco dans ce lieu magique qu’est Ponto Finale avec un verre d’Alentejo rouge et charpenté, il suffit d’écouter le Mermaid in Lisbon du farfadet québécois Patrick Watson. Voyage immédiat.

Vidéo : Peter von Poehl – Little Star

Memories From Saint-Forget n’est pas la relation épistolaire de Peter von Poehl avec le patron de Roland Garros. Saint-Forget, c’est un village dans la vallée de Chevreuse qui a vu naitre Savinien de Cyrano de Bergerac, écrivain, bretteur et libertin et donc aussi s’ébaucher le cinquième doux disque pastoral du sympathetic magic Peter von Poehl.
Benjamin Cotto

Sacrebleu Benjamin Cotto !

Doit-on revoir ses ex ? Pas sûr avec Benjamin Cotto et ce Grand bleu qui sonde les profondeurs d’une relation tempétueuse.

Plus dans Chroniques d'albums

Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout…
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.
Gruff Rhys - Seeking

Gruff Rhys – Seeking New Gods

Obsédé par le mont Paektu, un volcan situé à la frontière de la Chine et de la Corée, Gruff Rhys atteint des sommets avec son septième album solo, le bien nommé Seeking New Gods.
The Chills - Scatterbrain

The Chills – Scatterbrain

Détruit par l’industrie musicale dans les années 90, Martin Phillipps (l’écrivain qui se cache derrière ce groupe) vit une seconde vie (musicale) depuis 2015 grâce à Fire Records, label anglais qui ne jure que par lui.