Accompagnée de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.


Laura Veirs transforme les mauvaises nouvelles en belles choses. On s’explique. Ce onzième disque est le disque de la rupture. Laura Veirs a quitté son mari (Tucker Martine) et a bouleversé tout son processus d’écriture. De plus, ce disque est le reflet du confinement et de cette année terrible qu’est 2020. On aurait donc pu s’attendre, en toute logique, à un disque sombre et d’une tristesse infinie. Perdu. My Echo est un disque très classique dans la forme et doté d’une étrange lumière. Une excellente occasion pour découvrir l’égal féminin de Damien Jurado.

« Mon esprit conscient faisait tout ce qu’il pouvait pour garder ma famille ensemble, mais mon subconscient travaillait sur les difficultés difficiles de ma vie conjugale. J’ai fait partie d’un Secret Poetry Group qui s’est réuni et a écrit des poèmes chaque mois pendant un an pendant l’écriture de ce disque. Beaucoup de mes poèmes se sont transformés en chansons. Au moment du mixage de l’album l’automne dernier, mon ex-mari et producteur Tucker Martine et moi avions décidé de nous séparer. Nous étions une grande équipe musicale pendant de nombreuses années mais nous avons eu du mal à être compatibles dans notre vie conjugale et familiale et cette lutte se reflète dans cet album. Dans cette collection de chansons, j’imagine m’échapper d’une sorte de prison ou de cage. L’âge avancé, les limites de la domesticité, notre gouvernement oppressif et la menace de l’apocalypse imprègnent ces chansons. Dans ces chansons, mon cœur aspire à la certitude et à la permanence, mais il n’y en a pas. C’est un album sur la désintégration. Cela révèle mon intuition en tant qu’artiste au travail.

Bien que ces chansons aient été écrites avant le confinement, elles sont étrangement pertinentes pour les temps dans lesquels nous nous trouvons actuellement. Vous me trouverez en train de regarder les murs (Turquoise Walls). Vous me trouverez reconnaissante d’être en vie (Memaloose Island). Vous me trouverez en train d’accepter la nature éphémère de la vie (Vapour Trails, All the Things). Vous me trouverez en quête de liberté personnelle tout en me sentant piégé (Freedom Feeling). Vous me trouverez en train d’accepter que parfois la meilleure chose à faire est de rester immobile et de ne rien faire du tout (Another Space and Time). »

My Echo de Laura Veirs est disponible chez Bella Union / Pias.

Laura Veirs – Another Space and Time

When I thought that I might lose you
Oh I trembled like a leaf
Tattered by the wind
And torn by the September storm
I tossed and turned and threw
The blankets off, oh I could not sleep
Thinking you were keeping
Someone else’s pillow warm

Oh and the hours dragged by
And I heard that whistle call
I didn’t know what to do
I just stared at the turquoise walls

The warmth the beauty of your eyes
It crushes me to think
That you could give that love
To someone else
Dr. Jekyll Mr. Hyde
Oh I felt so crazy inside
Brewing on the bed
The worst version of myself

Oh and the hours dragged by
And I heard that whistle call
I didn’t know what to do
I just stared at the turquoise walls

I texted you some cryptic shit
And was soon consumed with regret
The horse on the Lurie
Painting came alive
And it told me to stop worrying:
“Girl, girl don’t lose your head
Have you considered that
Maybe his phone just died?”

Oh and the hours dragged by
And I heard that distant call
I didn’t know what to do
I just stared at the turquoise walls…

Laura Veirs - My Echo

Laura Veir - My Echo

Tracklist : Laura Veirs - My Echo
  1. Freedom Feeling
  2. Another Space And Time
  3. Turquoise Walls
  4. Memaloose Island
  5. End Times
  6. Burn Too Bright
  7. Brick Layer
  8. All The Things
  9. I Sing To The Tall Man
  10. Vapor Trails

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Laura Veirs

Vidéo : Laura Veirs – Turquoise Walls

Vous ne connaissez pas Laura Veirs ? Elle sort pourtant son onzième album (!), My Echo le 23 octobre chez Bella Union / Pias avec la participation de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau, Matt Ward et d’autres.
Laura Veirs - The Lokout

Laura Veirs – The Lookout

Un peu plus et on passait à coté du nouveau Laura Veirs. Heureusement que François Gorin a fait le boulot chez qui on sait pour nous rappeler d’écouter The Lookout !
Karl Blau - Introducing Karl Blau

Karl Blau – Introducing Karl Blau

Mais comment le label Bella Union a-t-il dégoté ce cabot de Karl Blau ? Parce que dans le genre O.V.N.I, ce type est un modèle du genre !
Karl Blau © Jason Quigley

Le beau cas de Karl Blau

Qu’il est cabot ce Karl Blau ! Il possède une discographie large comme les bords d’un chapeau de Texan moyen et il n’a pas osé franchir l’Atlantique. Le label anglais Bella Union se charge de prendre en charge le billet d’avion de Blau et va importer son nouveau disque, le bien nommé Introducing Karl Blau.

Plus dans Chroniques d'albums

Half Japanese – Crazy Hearts

Fondé en 1975 par les frères Fair, Half Japanese est une créature artistique singulière qui possède un répertoire totalement biscornu. Adulée par Kurt Cobain, adorée par les soeurs Deal et aimée par tous les grands noms de la pop écossaise, la discographie de ce groupe s’enrichit d’un dix-neuvième disque cette semaine. Et comme depuis 1975,…
The Smashing Pumpkins - Cyr

The Smashing Pumpkins – CYR

Revenus à un son décent avec Shiny and Oh So Bright, Vol. 1 / LP: No Past. No Future. No Sun en 2018 grâce à Rick Rubin, les Smashing Pumpkins prennent tout le monde à contre-pied en laissant Billy Corgan voguer vers son groupe préféré, New Order et donc changer d’identité sonore.
The Bats - Foothills

The Bats – Foothills

Les Bats viennent de publier Foothills, leur dixième album. Comme pour les neuf premiers, le verdict sera le même : les Bats sont le meilleur groupe du monde.
J.E. Sunde - Love

J.E. Sunde – Love

Désormais hébergé chez Vietnam (Chevalrex, H-Burns), J.E. Sunde poursuit la quête qu’il a débutée une décennie plus tôt ; à savoir écrire la chanson folk parfaite. Avec ce nouvel album, Love, Sunde démontre qu’il va falloir compter sur lui en 2020. Et pour le reste de votre vie.
The Moons - Pocket Melodies

The Moons – Pocket Melodies

Très actifs au début des années 2010, The Moons s’était assagi en devenant silencieux depuis quelques années. Andy Crofts, l’homme qui se cache derrière ce groupe, avait été accaparé par son travail avec Paul Weller. 2020 nous réserve son lot de surprises tous les jours. The Moons est de retour avec un disque et s’est…
Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.