Un peu plus et on passait à coté du nouveau Laura Veirs. Heureusement que François Gorin a fait le boulot chez qui on sait pour nous rappeler d’écouter The Lookout !

Quand elle n’écrit pas des petites merveilles avec k.d. Lang et Neko Case, Laura Veirs écrit de délicats duos avec Sufjan Stevens (Watch Fire) et des chansons d’une grâce étourdissante. Et c’est peut-être grâce à ce disque qu’on remarquera le seul impact positif de la présidence de Donald Trump sur l’Amérique… Son élection est un tel choc pour son pays que tous les artistes ont été bouleversés. On pourrait même faire un parallèle avec l’Angleterre de l’ère Thatcher. Sans Margaret, aurions-nous eu les Smiths, Screamadelica de Primal Scream ou les Stone Roses ? Sans Donald, nous n’aurions sûrement pas eu ce disque et le prochain Okkervil River qui s’annonce comme un des disques de l’année.

Laura Veirs – Everybody Needs You

Depuis 1999, Laura Veirs enregistre de beaux disques qui touchent le sublime depuis que Tucker Martine (monsieur Veirs à la ville) s’occupe de la musique de cette ancienne traductrice de chinois, née dans le Colorado. Fruit d’un enregistrement minutieux à Portland (on parle de quasiment un an de studio), The Lokout touchera les amoureux de belles choses. Et faire chanter sur le même disque Sufjan Stevens et Jim James… On dit bravo !

Laura Veirs - The Lokout

The Lokout de Laura Veirs est disponible chez Bella Union/PIAS.
Laura Veirs sera en concert au Café de la Danse le 29 mai 2018.

Laura Veirs - The Lokout

Tracklist : Laura Veirs - The Lokout
  1. Margaret Sands
  2. Everybody Needs You
  3. Seven Falls
  4. Mountains of the Moon
  5. Watch Fire
  6. Heavy Petals
  7. The Lookout
  8. The Meadow
  9. The Canyon
  10. Lightning Rod
  11. When It Grows Darkest
  12. Zozobra

Laura Veirs – The Lookout4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Laura Veirs

Vidéo : Laura Veirs – Turquoise Walls

Vous ne connaissez pas Laura Veirs ? Elle sort pourtant son onzième album (!), My Echo le 23 octobre chez Bella Union / Pias avec la participation de Jim James, Bill Frisell, Karl Blau, Matt Ward et d’autres.
Karl Blau - Introducing Karl Blau

Karl Blau – Introducing Karl Blau

Mais comment le label Bella Union a-t-il dégoté ce cabot de Karl Blau ? Parce que dans le genre O.V.N.I, ce type est un modèle du genre !
Karl Blau © Jason Quigley

Le beau cas de Karl Blau

Qu’il est cabot ce Karl Blau ! Il possède une discographie large comme les bords d’un chapeau de Texan moyen et il n’a pas osé franchir l’Atlantique. Le label anglais Bella Union se charge de prendre en charge le billet d’avion de Blau et va importer son nouveau disque, le bien nommé Introducing Karl Blau.

Plus dans Chroniques d'albums

idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…
Doves - The Universal Want

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.