Catégories
News

[1/15 – Talitres is 15] Elk City

Elk City

Le label bordelais Talitres fête ses quinze ans. Pour fêter dignement cet anniversaire, la rédaction de SK* se mobilise et vous propose 15 articles pour fêter cette belle quinzaine. Et pour bien débuter cette série de billets, nous commençons par le tout début de Talitres avec le disque de Status des Elk City qui fut la première sortie de la maison bordelaise.
Entretien avec le groupe et vidéo exclusive.

Originaires de New York, Renee LoBue, Ray Ketchem et Peter Langland-Hassan formèrent un groupe un peu par hasard. Hébergés par Hidden Agenda Records outre-Atlantique (Ken Stringfellow, The Gerbils), les Elk City virent leurs deux premiers albums importés en Europe par Sean Bouchard.
En 2001, les Elk City étaient la version vitaminée des Cowboy Junkies et distillaient une certaine idée du rock US. Avec Status et son petit frère, Hold Tight The Ropes en 2002, Talitres donna satisfaction à tous les fans des belles voix et des mélodies de certains groupes signés chez I.R.S.
Aujourd’hui les Elk City sont cinq (Sean Eden & Carl Baggaley ont intégré le groupe) et s’apprêtent à publier un nouvel album (avec la présence du bassiste de Martin Olson).

Comment avez-vous rencontré Sean Bouchard et l’équipe du label Talitres ?

Ray : Sean avait entendu une de nos chansons via Internet et nous a envoyé un courriel pour publier notre single. Nous lui avons répondu pour qu’il publie notre album. Sean venait de lancer son label et nous offrait la possibilité de venir jouer en France. Nous avons rapidement accepté. C’est une aventure très excitante pour nous ! A cette époque Talitres était composé uniquement de Sean et de quelques uns de ses amis.

Pourquoi avoir appelé ce disque Status ?

Renee : Elk City était un nouveau départ. Nous venions tous de groupes différents et nous avons tous recommencé de zéro. Comme nous partions de rien, nous n’avions aucun statut.

Elk City
Elk City

Quelle est l’histoire de la pochette de Status ? Pourquoi l’avez-vous choisie?

Ray : A cette époque, des groupes comme nous ne se mettaient pas sur la pochette. Nous avons voulu essayer. Cette photographie a été prise dans à un loft de Bushwick (Brooklyn) où nous avions fait quelques concerts. C’était un endroit intéressant pour faire un shooting photo.

Quel est votre meilleur souvenir lié à l’enregistrement de Status ? Et de la tournée ?

Ray : Pour nous, Status était un disque expérimental. Comme l’a dit Renee, nous repartions de zéro et nous n’avions aucune pression quant à notre son. Nous avons fait pas mal de concerts avant l’enregistrement. Nous n’avions donc aucune règle pour l’enregistrement. La tournée de Status a été incroyable. Nous remercions Sean et Talitres de nous avoir offert la possibilité de faire une tournée en France, en Italie et dans d’autres pays. Nous avons fait de très belles rencontres. Notre deuxième album, Hold Tight The Ropes, a été écrit sur la route de cette tournée.

Elk City – Dreams Of Steam

Renee : Après que Sean nous ait contacté pour publier notre album en France, les choses se sont passées très vites. D’un seul coup, nous nous sommes retrouvés en Europe pendant quelques semaines avec Sean au volant de notre van. J’ai de bons souvenirs de cette tournée : Sean, les concerts que nous avons faits et les formidables personnes que nous avons rencontrées. Beaucoup sont restées des amies.

Quelle est l’histoire de la chanson Trapped ?

Renee : Comme beaucoup de chansons d’Elk City de cette époque, Trapped est issue d’un jam que nous avons fait lors de nos répétitions. Les paroles sont une confession. Nous avons gardé les paroles. Mais elles peuvent signifier autre chose.

Ray : Nous avions décidé que Trapped était trop longue pour la version américaine de Status. Mais Sean l’aimait alors nous l’avons mise sur l’édition française de Status en guise de bonus.

Les deux premiers albums des Elk City sont disponibles via Talitres.

Elk City - Status

elk-city-status

Tracklist : Elk City - Status
  1. Dreams Of Steam
  2. Mysteries Unknown
  3. Love's Like A Bomb
  4. Chocolate Girl
  5. Freeze Two Over Eight
  6. Groundbreaking
  7. Solar Girl
  8. Fall Out Of Reach
  9. California Dreamin'
  10. Tell The People
  11. Reprise
  12. Don't Cha Wait
  13. Trapped

Retrouvez les autres articles pour le quinzième anniversaire de Talitres :

[2/15 – Talitres is 15] Dialogues croisés avec Motorama
[3/15 – Talitres is 15] Do the Stranded Horse
[4/15 – Talitres is 15] Vous ne viendrez plus chez Total Heaven par hasard !
[5/15 -Talitres is 15] 15 ans = 15 photos
[6/15 – Talitres is 15] Le Grand Drift
[7/15 – Talitres is 15] Frànçois, l’homme tranquille

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

The Apartments

A Life Full of The Apartments

Privé de tournée européenne, Peter Milton Walsh revient sur le devant de la scène en rééditant chez Talitres A Life Full of Farewells.
spitzer horizontal

[EXCLU] Spitzer dynamite Thousand !

Lyon vs Bordeaux. Belle affiche. InFiné meets Talitres. Belle rencontre. Spitzer remixe la très belle Jeune Femme à l’Ibis de Thousand extraite de son troisième album chez le label à l’amphipode de Sean Bouchard. Et on peut télécharger le titre gratuitement !
The Apartments

La beauté intacte des The Apartments

The Apartments passe à la vitesse supérieure pour défendre son nouvel album. Des dates de concert ont été annoncées. Peter Milton Walsh vient de lever le voile sur le clip de What’s Beauty To Do?.
Motorama @ Sonic, Lyon | 02.11.2016

Today & Everyday avec Motorama

Un petit coup de mou en cette rentrée bâillonnée ? Ecoutez Today & Everyday de Motorama, titre aussi lumineux qu’un outre-noir de Soulages.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.
The Apartments

The Apartments : de l’ombre à la lumière

En 2015, Peter Milton Walsh mettait fin à des années de silence en publiant No Song, No Spell, No Madrigal chez Microcultures. Il sera de retour à la rentrée avec un nouvel album de 8 chansons publié chez Talitres.

Plus dans News

[EXCLU] Brigid Mae Power – Head Above The Water

Head Above The Water, le premier disque de Brigid Mae Power a séduit toute la critique anglo-saxonne et européenne. Mae Power est de retour avec une nouvelle vidéo pour Head Above The Water, fruit de la collaboration avec Jonny Sanders(Prehuman).

Blondino, ligne d’espoir

La cosmonaute Blondino a atterri. Au milieu d’un no man’s land pas très chouette, cerné entre un avant que l’on fuit et un vague plus tard dont on aimerait deviner les contours. Blondino a atterri là, au milieu de ceux perdus entre les lignes. Au milieu de ceux qui n’y croient plus. Parce qu’entre les…
Richard Walters

[EXCLU] Richard Walters – Unconditional

On est fan inconditionnel de Richard Walters depuis une fameuse SK* session qui on l’espère aura une suite. En attendant on découvre en avant première son nouveau titre concentré de sensibilité.
Iceage

Iceage fait Boom Boom

Et de cinq pour les Iceage ! Nouveau disque des Danois au printemps qui s’annonce comme très frais.
La Cabane de Baldwin

En Cabane !

Que font les suisses de La Cabane de Baldwin durant les heures sombres de l’occupation covidienne ? Ils regardent un drôle de programme télé tout en l’accompagnant de leur bande son spleenétique.

[EXCLU] Modern Studies – The Body Is A Tide

Auteur d’un joli disque publié au printemps (The Weight Of The Sun), les Modern Studies sont déjà de retour avec deux Eps. SK* vous propose de découvrir en exclusivité le clip envoutant de The Body Is A Tide.
Kramies

Kramies & friends

Kramies annonce pour cet automne un tout nouveau single, Days Of produit par Patrick Carney de The Black Keys avant un EP avec Jason Lytle de Grandaddy, Tyler Ramsey de Band of Horses et Jerry Becker de Train.