Catégories
News

[1/15 – Talitres is 15] Elk City

Elk City

Le label bordelais Talitres fête ses quinze ans. Pour fêter dignement cet anniversaire, la rédaction de SK* se mobilise et vous propose 15 articles pour fêter cette belle quinzaine. Et pour bien débuter cette série de billets, nous commençons par le tout début de Talitres avec le disque de Status des Elk City qui fut la première sortie de la maison bordelaise.
Entretien avec le groupe et vidéo exclusive.

Originaires de New York, Renee LoBue, Ray Ketchem et Peter Langland-Hassan formèrent un groupe un peu par hasard. Hébergés par Hidden Agenda Records outre-Atlantique (Ken Stringfellow, The Gerbils), les Elk City virent leurs deux premiers albums importés en Europe par Sean Bouchard.
En 2001, les Elk City étaient la version vitaminée des Cowboy Junkies et distillaient une certaine idée du rock US. Avec Status et son petit frère, Hold Tight The Ropes en 2002, Talitres donna satisfaction à tous les fans des belles voix et des mélodies de certains groupes signés chez I.R.S.
Aujourd’hui les Elk City sont cinq (Sean Eden & Carl Baggaley ont intégré le groupe) et s’apprêtent à publier un nouvel album (avec la présence du bassiste de Martin Olson).

Comment avez-vous rencontré Sean Bouchard et l’équipe du label Talitres ?

Ray : Sean avait entendu une de nos chansons via Internet et nous a envoyé un courriel pour publier notre single. Nous lui avons répondu pour qu’il publie notre album. Sean venait de lancer son label et nous offrait la possibilité de venir jouer en France. Nous avons rapidement accepté. C’est une aventure très excitante pour nous ! A cette époque Talitres était composé uniquement de Sean et de quelques uns de ses amis.

Pourquoi avoir appelé ce disque Status ?

Renee : Elk City était un nouveau départ. Nous venions tous de groupes différents et nous avons tous recommencé de zéro. Comme nous partions de rien, nous n’avions aucun statut.

Elk City
Elk City

Quelle est l’histoire de la pochette de Status ? Pourquoi l’avez-vous choisie?

Ray : A cette époque, des groupes comme nous ne se mettaient pas sur la pochette. Nous avons voulu essayer. Cette photographie a été prise dans à un loft de Bushwick (Brooklyn) où nous avions fait quelques concerts. C’était un endroit intéressant pour faire un shooting photo.

Quel est votre meilleur souvenir lié à l’enregistrement de Status ? Et de la tournée ?

Ray : Pour nous, Status était un disque expérimental. Comme l’a dit Renee, nous repartions de zéro et nous n’avions aucune pression quant à notre son. Nous avons fait pas mal de concerts avant l’enregistrement. Nous n’avions donc aucune règle pour l’enregistrement. La tournée de Status a été incroyable. Nous remercions Sean et Talitres de nous avoir offert la possibilité de faire une tournée en France, en Italie et dans d’autres pays. Nous avons fait de très belles rencontres. Notre deuxième album, Hold Tight The Ropes, a été écrit sur la route de cette tournée.

Elk City – Dreams Of Steam

Renee : Après que Sean nous ait contacté pour publier notre album en France, les choses se sont passées très vites. D’un seul coup, nous nous sommes retrouvés en Europe pendant quelques semaines avec Sean au volant de notre van. J’ai de bons souvenirs de cette tournée : Sean, les concerts que nous avons faits et les formidables personnes que nous avons rencontrées. Beaucoup sont restées des amies.

Quelle est l’histoire de la chanson Trapped ?

Renee : Comme beaucoup de chansons d’Elk City de cette époque, Trapped est issue d’un jam que nous avons fait lors de nos répétitions. Les paroles sont une confession. Nous avons gardé les paroles. Mais elles peuvent signifier autre chose.

Ray : Nous avions décidé que Trapped était trop longue pour la version américaine de Status. Mais Sean l’aimait alors nous l’avons mise sur l’édition française de Status en guise de bonus.

Les deux premiers albums des Elk City sont disponibles via Talitres.

Elk City - Status

elk-city-status

Tracklist : Elk City - Status
  1. Dreams Of Steam
  2. Mysteries Unknown
  3. Love's Like A Bomb
  4. Chocolate Girl
  5. Freeze Two Over Eight
  6. Groundbreaking
  7. Solar Girl
  8. Fall Out Of Reach
  9. California Dreamin'
  10. Tell The People
  11. Reprise
  12. Don't Cha Wait
  13. Trapped

Retrouvez les autres articles pour le quinzième anniversaire de Talitres :

[2/15 – Talitres is 15] Dialogues croisés avec Motorama
[3/15 – Talitres is 15] Do the Stranded Horse
[4/15 – Talitres is 15] Vous ne viendrez plus chez Total Heaven par hasard !
[5/15 -Talitres is 15] 15 ans = 15 photos
[6/15 – Talitres is 15] Le Grand Drift
[7/15 – Talitres is 15] Frànçois, l’homme tranquille

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

The Apartments

La beauté intacte des The Apartments

The Apartments passe à la vitesse supérieure pour défendre son nouvel album. Des dates de concert ont été annoncées. Peter Milton Walsh vient de lever le voile sur le clip de What’s Beauty To Do?.
Motorama @ Sonic, Lyon | 02.11.2016

Today & Everyday avec Motorama

Un petit coup de mou en cette rentrée bâillonnée ? Ecoutez Today & Everyday de Motorama, titre aussi lumineux qu’un outre-noir de Soulages.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.
The Apartments

The Apartments : de l’ombre à la lumière

En 2015, Peter Milton Walsh mettait fin à des années de silence en publiant No Song, No Spell, No Madrigal chez Microcultures. Il sera de retour à la rentrée avec un nouvel album de 8 chansons publié chez Talitres.
Feldup - Falling apart

Vidéo : Feldup – Falling apart

Et si le disque indie de l’année venait du far east français, la Franche-Comté avec Feldup ? Que de F mais c’est juste que c’est fichtrement bien foutu.
Feldup

Se reconstruire avec Feldup

Tout le monde s’est épuisé à faire des concerts à la maison pendant le confinement. Pendant que certains labels se lançaient dans une course fort douteuse, Talitres est resté silencieux et a préparé la sortie du nouveau disque de Thousand et a surtout signé Feldup.

Plus dans News

Louis Philippe au clair avec lui même

« Je n’ai jamais fait de disque qui ressemble vraiment à celui-ci, avec un groupe ‘live’ en studio, même si j’avais toujours souhaité le faire », dit Louis Philippe. On le croit sur parole.
François Morel

François Morel chante Yves Marie Le Guilvinec

Pour partir en mer et attendre en musique le film sur les Pogues (Crock of Gold), on se doit d’écouter François Morel qui chante Yves-Marie Le Guilvinec. Placé sous la direction d’Antoine Sahler et accompagné de Juliette et de Bernard Lavilliers, François Morel donne vie à des textes silencieux depuis trop longtemps.
Dominique A

Les contes d’automne de Dominique A

Dominique A sort le 6 novembre Vie étrange chez Cinq7 pour rendre la notre un peu plus supportable. Quatre morceaux figuraient sur l’EP sorti cet été, six autres qui nous font entrevoir peut être la lumière.

[Exclu] Virginia Wing – I’m Holding Out For Something

Alice Merida Richards, Sam Pillay et Christopher Duffin sont donc de retour. Ces Mancuniens, hébergés par Fire Records (The Lemonheads, The Chills), ont décidé que 2020 serait aussi un tournant pour eux. Un peu comme tout le monde. Mais eux, ce sera en musique. SK* vous propose en exclusivité, I’m Holding Out For Something, le…
cross2020

Again on the Crossroads

La cinquième édition du Crossroads Festival, le Festival européen de découvertes musicales a eu lieu en ligne du 8 au 11 septembre, chaque soir, en direct et les 26 sessions individuelles sont à revivre ci-dessous.
LAETITIA SHERIFF

Se lever avec Laetitia Shériff

Power to the trio. Laetitia Shériff revient enfin avec les essentiels Thomas Poli (Dominique A) et Nicolas Courret (Eiffel). Stillness est une claque magistrale comme on en fait peu en France rance. Un brûlot qui ravive la flamme et rassure (un peu) sur l’avenir qui fait culbuter The Mamas and the Papas et PJ Harvey.…

The Besnard Lakes est le meilleur groupe du monde

Enfin une bonne nouvelle en 2020 ! Après l’impeccable A Coliseum Complex Museum et surtout après quatre années de silence, les Besnard Lakes sont de retour. On peut ranger ses compilations de My Bloody Valentine et prévenir les voisins… Le gros son est de retour.