[1/15 – Talitres is 15] Elk City

Elk City
Louis - 24/10/2016

Le label bordelais Talitres fête ses quinze ans. Pour fêter dignement cet anniversaire, la rédaction de SK* se mobilise et vous propose 15 articles pour fêter cette belle quinzaine. Et pour bien débuter cette série de billets, nous commençons par le tout début de Talitres avec le disque de Status des Elk City qui fut la première sortie de la maison bordelaise.
Entretien avec le groupe et vidéo exclusive.

Originaires de New York, Renee LoBue, Ray Ketchem et Peter Langland-Hassan formèrent un groupe un peu par hasard. Hébergés par Hidden Agenda Records outre-Atlantique (Ken Stringfellow, The Gerbils), les Elk City virent leurs deux premiers albums importés en Europe par Sean Bouchard.
En 2001, les Elk City étaient la version vitaminée des Cowboy Junkies et distillaient une certaine idée du rock US. Avec Status et son petit frère, Hold Tight The Ropes en 2002, Talitres donna satisfaction à tous les fans des belles voix et des mélodies de certains groupes signés chez I.R.S.
Aujourd’hui les Elk City sont cinq (Sean Eden & Carl Baggaley ont intégré le groupe) et s’apprêtent à publier un nouvel album (avec la présence du bassiste de Martin Olson).

Comment avez-vous rencontré Sean Bouchard et l’équipe du label Talitres ?

Ray : Sean avait entendu une de nos chansons via Internet et nous a envoyé un courriel pour publier notre single. Nous lui avons répondu pour qu’il publie notre album. Sean venait de lancer son label et nous offrait la possibilité de venir jouer en France. Nous avons rapidement accepté. C’est une aventure très excitante pour nous ! A cette époque Talitres était composé uniquement de Sean et de quelques uns de ses amis.

Pourquoi avoir appelé ce disque Status ?

Renee : Elk City était un nouveau départ. Nous venions tous de groupes différents et nous avons tous recommencé de zéro. Comme nous partions de rien, nous n’avions aucun statut.

Elk City
Elk City

Quelle est l’histoire de la pochette de Status ? Pourquoi l’avez-vous choisie?

Ray : A cette époque, des groupes comme nous ne se mettaient pas sur la pochette. Nous avons voulu essayer. Cette photographie a été prise dans à un loft de Bushwick (Brooklyn) où nous avions fait quelques concerts. C’était un endroit intéressant pour faire un shooting photo.

Quel est votre meilleur souvenir lié à l’enregistrement de Status ? Et de la tournée ?

Ray : Pour nous, Status était un disque expérimental. Comme l’a dit Renee, nous repartions de zéro et nous n’avions aucune pression quant à notre son. Nous avons fait pas mal de concerts avant l’enregistrement. Nous n’avions donc aucune règle pour l’enregistrement. La tournée de Status a été incroyable. Nous remercions Sean et Talitres de nous avoir offert la possibilité de faire une tournée en France, en Italie et dans d’autres pays. Nous avons fait de très belles rencontres. Notre deuxième album, Hold Tight The Ropes, a été écrit sur la route de cette tournée.


Elk City – Dreams Of Steam

Renee : Après que Sean nous ait contacté pour publier notre album en France, les choses se sont passées très vites. D’un seul coup, nous nous sommes retrouvés en Europe pendant quelques semaines avec Sean au volant de notre van. J’ai de bons souvenirs de cette tournée : Sean, les concerts que nous avons faits et les formidables personnes que nous avons rencontrées. Beaucoup sont restées des amies.

Quelle est l’histoire de la chanson Trapped ?

Renee : Comme beaucoup de chansons d’Elk City de cette époque, Trapped est issue d’un jam que nous avons fait lors de nos répétitions. Les paroles sont une confession. Nous avons gardé les paroles. Mais elles peuvent signifier autre chose.

Ray : Nous avions décidé que Trapped était trop longue pour la version américaine de Status. Mais Sean l’aimait alors nous l’avons mise sur l’édition française de Status en guise de bonus.

Les deux premiers albums des Elk City sont disponibles via Talitres.

Elk City - Status

elk-city-status

Tracklist : Elk City - Status
  1. Dreams Of Steam
  2. Mysteries Unknown
  3. Love's Like A Bomb
  4. Chocolate Girl
  5. Freeze Two Over Eight
  6. Groundbreaking
  7. Solar Girl
  8. Fall Out Of Reach
  9. California Dreamin'
  10. Tell The People
  11. Reprise
  12. Don't Cha Wait
  13. Trapped

Retrouvez les autres articles pour le quinzième anniversaire de Talitres :

[2/15 – Talitres is 15] Dialogues croisés avec Motorama
[3/15 – Talitres is 15] Do the Stranded Horse
[4/15 – Talitres is 15] Vous ne viendrez plus chez Total Heaven par hasard !
[5/15 -Talitres is 15] 15 ans = 15 photos
[6/15 – Talitres is 15] Le Grand Drift
[7/15 – Talitres is 15] Frànçois, l’homme tranquille

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “News

[EXCLU] Solace – Woman

Sk* est fier de vous présenter en exclusivité le clip de Woman de Solace. Aujourd’hui, l’ambiance sera délicate sur SK*.

L’OPA des RVG

Les RVG la jouent classique mais la jouent bien. Avec Feral, le groupe de Melbourne pourrait faire aussi bien (voire mieux) que son précédent disque.

Mark Lanegan

Le chagrin de Mark Lanegan

Mark Lanegan est déjà de retour. Après le succès de Somebody’s Knocking, il a décidé de retourner rapidement en studio pour enregistrer les quinze chansons de Straight Songs of Sorrow, disque qui accompagnera la sortie de Sing Backwards And Weep, son autobiographie.

Le diable se cache dans les chansons de Tim Burgess

La règle est simple avec Tim Burgess. C’est bien simple, il ne s’arrête jamais. Quand il a terminé de jouer avec ses Charlatans, Burgess part en solo pour jouer à l’Américain. Il sera de retour en mai 2020 avec un nouvel album (très anglais pour le coup).

Pomme @ Théâtre Comédie Odéon, Lyon - 17.12.2017

De la révélation

Les victoires de la musique auront lieu ce soir pendant les agapes consuméristes valentinesques et sans Roman Polanski qui certes chante peu. Qui sera révélé au grand public ? Qui sera touché par la grâce du vote du public ?

Niandra Lades

Le temps de Niandra Lades

Il est l’heure de retrouver la pépite la mieux cachée du Klondike musical auvergnat, Niandra Lades, auteur en 2017 d’un disque majeur, Night Funeral injustement ignoré dans nos pages. Alors on est bien à l’heure pour leur retour avec It’s time, premier extrait de You Drive My Mind dans les bacs le 16 avril.

couv-event_facebook_851x315

Croisons le FAIR !

Crée en 1989 le fair est aujourd’hui le premier dispositif de soutien au démarrage de carrière et de professionnalisation en Musiques Actuelles. 5 axes sont privilégiés, une aide financière, des formations professionnelles et artistiques, une aide à la diffusion, un soutien en communication et un accompagnement juridique et en management. Les nom des 7 lauréats…

Cabane - Take me home (part 2)

Tous en Cabane !

Grande Est La Maison sera assurément l’un des disques importants de cette année. Un nouvel extrait, Take me home (part 2) nous étreint, nous enlace, nous cajole avec sa violente douceur.

Orchestre National de Lyon & Alexandre Astier - Kaamelott Opening

Alexandre le bienheureux !

Chaque année, au moment de l’épreuve du bac de philo, une légende urbaine persistante évoque un lycéen qui aurait répondu à la question ‘Qu’est-ce que le risque ?’d’une simple phrase : « le risque, c’est ça » et aurait eu une note correcte.

L’amour de Jean Louis Murat

On nous promettait un Jean Louis Murat en plein chamboulement personnel qui écoute en boucle le groupe Earth, Wind & Fire. En écoutant Si je m’attendais/Troie, on se dit que les promesses sont effectivement tenues.

I wanna be your Baxter Dury

Grand cru en approche. Baxter Dury revient avec un disque qui prêche le froid et qui glace le sang.

Eric & Liam

Cantona avait clamé son amour pour Once sur les réseaux sociaux. Gallagher l’a pris au mot et lui offre le premier rôle dans le clip qui lui est dédié.

The Apartments - No Song, No Spell, No Madrigal

Et Pascal Blua exposa

Pascal Blua exposera du 3 au 22 février dans le cadre du festival Hibernarock à Aurillac une sélection de ses travaux graphiques pour la musique.

Badly Drawn Boy

Badly Drawn Boy vend du rêve

Damon Gough aka Badly Drawnn Boy brise sept années de silence avec le réjouissant morceau Is This A Dream ? et l’annonce d’un nouvel album.

Au Paradis avec Thousand

Thousand (aka Stéphane Milochevitch) sera de retour au printemps avec Au Paradis. Un disque qui porte fort bien son nom.

La bonne humeur des Lathums

Les Lathums ne s’arrêtent plus ! Les revoilà avec un nouveau single, produit par James Skelly (The Coral) et une plantureuse tournée anglaise. A quand la France ?

BC Camplight n’est pas HS

Découvert en 2015 grâce au magnifique How To Die In The North, BC Camplight sera de retour en avril 2020 avec Shortly After Takeoff, un disque de pop totalement allumée.