SK* a demandé à une trentaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Albin de la Simone qui cette année a sorti L’un de nous, un des plus beaux disques en français. Albin est comme le bon vin, il se bonifie avec l’âge, chaque disque est meilleur que le précédent ce qui est rare. Il a participé au sublime album d’Alexandre Tharaud consacré à Barbara. Il est par ailleurs l’artiste de la 23e édition des Enfants de la Zique, opération, co-organisée avec les Francofolies de La Rochelle qui permet de découvrir et travailler en classe ou ailleurs les musiques et les textes ciselés, doux et amers d’un artiste éblouissant qui ne recherche pas la lumière.

Albin de la Simone en cinq questions

Ton souvenir de concert ?

Il y a peu de temps à Bruxelles, au Théâtre 140 (charmant endroit), un type super-ivre au premier rang ponctuait chaque chanson, avant la fin, avant le début des applaudissements, par de tonitruants « Magistral ! », « Parfait ! », « Chapeau ! ». Je me suis surpris à penser que c’eut été plus simple à gérer s’il avait dit « à poil » ou des trucs agressifs.

Ta rencontre en tournée ?

Quand j’avais quinze ans, je jouais dans le Big Band des Collèges et Lycées, un orchestre de jazz de jeunes amiénois. Au festival d’Andernos, Dizzy Gillespie qui jouait dix minutes plus tard sur la grande scène est venu nous écouter jouer A night in Tunisia (son tube). Il tenait sa trompette à la main, prêt à venir jouer avec nous. Il a mis un pied sur la scène, a pris sa respiration, mais son groupe a commencé à jouer sur la grande scène. Il s’est tourné vers nous, nous a fait un regard sincèrement gentil et désolé et est parti en courant rejoindre son orchestre.
Le lendemain, on rejouait sur la même petite scène, Miles Davis jouait sur la grande. Il n’est pas venu nous écouter. Mais en traînant sur le plateau après son concert j’ai pu récupérer son cigare. Je l’ai toujours.

Albin de la Simone – Dans la tête

Ton anecdote dans le van ?

On voyage en train... mais par le passé, un jour, alors qu’on roulait à 130 sur l’autoroute, on s’est fait doubler bruyamment par un motard qui tenait le guidon d’une main (la droite) et tapait de la gauche sur la rambarde de sécurité !! Bam bam bam bam !! C’était dingue, tellement fou !! Cinq minutes plus tard, au péage, le type était arrêté, entouré de flics. Il a enlevé son casque au moment où on est passés juste à côté de lui. Je l’ai reconnu immédiatement et j’ai tout compris : c’était Gilbert Montagné !
Hum.

Albin de la Simone - Le grand amour

Ton prochain disque ?

Je viens d’en sortir un, L'un de nous. je suis en ce moment tourné dans le sens extérieur, c’est à dire dans le sens de l’expression, de la performance, du concert. Impossible pour le moment d’atteindre le degré d’introspection que me demande l’écriture de nouvelles chansons.

Ton prochain rêve ?

En voyant LCD sound system à l’Olympia, j’ai pensé que si ce groupe me demandait de le rejoindre aux claviers, je pourrais tout lâcher. Par chance je n’aurai jamais à (me) prouver la vérité de cette affirmation.

Albin de la Simone - Une femme

En écoute avec Albin de la Simone

  1. Pierre Lapointe - Qu’il est honteux d’être humain
    Pierre vient de sortir son meilleur disque. Ambitieux fort profond émouvant dingue. C’est tout lui, mais au top. Je l’aime.
  2. Fairuz - Gemstones
    Baladez-vous dans sa discographie. C’est la plus belle voix de l’histoire (avec Billie Holiday et beaucoup d’autres !). Et les arrangements sont merveilleux, le son des disques... elle me bouleverse.
  3. Camelia Jordana et Alexandre Tharaud - Septembre
    Sur l’album Barbara d’Alexandre Tharaud, qui vient de sortir, il y a plein de chanteurs (j’en fais d’ailleurs partie). Il y a surtout cette chanson, je trouve, exceptionnellement interprétée par Camelia et Alexandre. J’en frissonne. C’est un genre de perfection.
  4. Keren Ann - My name is trouble
    Le morceau s’ouvre sur un arpège que j’ai joué sur un vieux clavier Yamaha dont je rêvais quand j’étais enfant, c’est une des parties de clavier dont je suis le plus fier. Nous l’avons enregistrée à Ferber, à l’époque la chanson n’était pas construite, j’ai un peu fait ça dans le vide sur un métronome. J’ai adoré découvrir la chanson finie un jour sur Nova et me reconnaître tardivement !
  5. Gil Evans orchestra - The Barbara’s song
    Un morceau de Kurt Weil revisité par le grand Gil Evans, plongée de dix minutes dans les profondeurs de la mélancolie. C’est long lent et marécageux... plein de trouvailles d’écriture. Le thème au milieu au basson doublé à la flûte, le solo de Wayne Shorter au saxophone, les interventions de piano du patron lui-même... j’adore.
  6. Chico Buarque - Construcao
    Longue chanson en forme de build up (les instruments entrent au fur et à mesure et s’empilent les uns sur les autres) racontant la construction d’une tour trop grande qui finit par s’effondrer, chanson qui au début des 70’s symbolisa la montée de l’économie brésilienne puis sa chute vertigineuse. Un chef-d’œuvre !
  7. Jane Birkin - Alice
    Dans son album Fictions (début des 2000), Jane reprend cette superbe chanson de Tom Waits. J’aime sa façon de chanter. J’aime la chanson. Depuis j’aime le prénom Alice.
  8. Sabina - Fields of snow
    Je cherchais sur internet s’il existait des albums qui s’appelaient Toujours. J’ai trouvé celui de Sabina (Sciubba), j’ai découvert une chanteuse incroyable, une voix grave et sombre qui m’évoque la new wave de mon adolescence, une musicienne géniale, la chanteuse du groupe The Brazilian Girls... Je l’ai contactée sans trop d’espoirs pour enregistrer un duo avec moi, elle a accepté, j’en tremble encore.
  9. Damon Albarn - Everyday Robots
    J’adore sa voix, ses productions, les sons, les chansons. Ce type est un exemple pour moi. Il sait faire plein de choses très différentes dans plein de domaines et de styles tout en gardant une ligne, une personnalité franche et toujours perceptible. Quand je serai grand je voudrais faire Damon Albarn.
  10. The Beatles - Revolution
    Même s’ils n’en sont pas partis de zéro, loin s’en faut, ils ont tout inventé. J’ai l’impression (exagérée certes) qu’on peut toujours dire à propos d’un nouveau truc « ah oui, mais les Beatles l’avaient déjà fait ». Avec un autre son, une autre technologie, bien sûr, mais quand même. Je suis totalement subjugué par la beauté, la richesse, la progression de leur œuvre, en seulement huit ans d’existence, et leur impact sur la musique et même sur la société.

Albin de la Simone - L'un de nous

Albin de la Simone est en tournée et sera en concert entre autre à Lyon le 30 novembre (Salle Molière), à Paris du 11 au 15 décembre (Café de la Danse) et à Dardilly (Nuits givrées 2018).
Plus d'infos sur la page facebook d'Albin de la Simone et sur son site.

Retrouvez les articles relatifs à Albin de la Simone :

Albin de la Simone - Dans sa tête
Albin de la Simone - Une femme
Albin de la Simone est l'un des nôtres
Albin de la Simone - La fuite
Albin de la Simone - Le grand amour
Albin de la Simone - Mes épaules

Albin de la Simone - L'un de nous

Tracklist

Albin de la Simone - L'un de nous
  1. Le grand amour
  2. Dans la tête
  3. Les chiens sans langue
  4. Une femme
  5. Embrasse ma femme
  6. A midi on m'a dit
  7. La fleur de l'âge
  8. Ma barbe pousse
  9. L'un de nous
  10. Pourquoi on pleure
  11. A quoi (avec Sabina Sciubba)
  12. Ado