« Il y a du bon à raconter sa peine aux autres » : c’est ainsi, selon Domino Records, que Bill Ryder-Jones lui a présenté son nouvel album. Tout ne tourne pas rond chez Ryder-Jones en ce moment. C’est une excellente nouvelle pour l’auditeur car la mélancolie douloureuse de cet anglais est toujours synonyme de grand disque. Et Yawn fait les choses en grand. En très grand même.

2018 est un excellent cru pour Liverpool : Nick Ellis a sorti un disque impeccable, The Coral ont enfin enregistré le disque après lequel ils couraient depuis des années et Bill Ryder-Jones se remet enfin au travail. Son dernier disque, West Kirby County Primary, nous avait passablement ennuyé. Avec Yawn, c’est tout le contraire. Désormais producteur (The Orielles, Our Girl), Ryder-Jones se regarde un peu moins le nombril et regarde du côté des classiques (Debussy, Elgar) et vers Tenderloin, le quartier de Swell. Yawn est donc un disque qui se savoure en prenant son temps, parfait pour accompagner les week-ends d’hiver au chaud.

Bill Ryder – Jones – Mither

Toujours inspiré par sa mère, Bill Ryder-Jones prend la tangente avec ce disque et file dans les bras des Red House Painters ou de Low. Tel un parfum de Guerlain, Yawn et ses effluves imprègnent la pièce de sa présence. Ne pas écouter Time Will Be The Only Saviour, c’est se languir de son absence. Ecouter I Love You ou John, c’est découvrir un nouvel arrangement chaque seconde. Et comme tout est parfait sur ce disque, on découvre que l’ex The Coral a invité l’ex leader des The Pale Fountains a venir poser sa voix sur un des titres. Michael Head qui chantonne sur du slow-core. On en révait, Ryder-Jones l’a fait.

Bill Ryder – Jones – And Then There’s You

Avec In Our Circle des Rivulets, cet hiver 2018 s’annonce musicalement parfait.

Yawn de Bill Ryder-Jones sera disponible le 2 novembre 2018 chez Domino Records.
Bill Ryder-Jones sera en concert le 19 novembre 2018 au Badaboum (Paris) en première partie de ce cher Gruff Rhys.

Bill Ryder-Jones - Yawn

Tracklist : Bill Ryder-Jones - Yawn
  1. There’s Something On Your Mind
  2. Time Will Be The Only Saviour
  3. Recover
  4. Mither
  5. And Then There’s You
  6. There Are Worse Things I Could Do
  7. Don’t Be Scared
  8. I Love You
  9. John
  10. No One’s Trying To Kill You
  11. Happy Song

Bill Ryder-Jones – Yawn4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Bill Ryder-Jones et son piano

Bill Ryder-Jones a publié il y a quelques mois le très convaincant Yawn. Pour passer l’été au calme, l’ex Coral propose une nouvelle version intitulée Yawny Yawn.
Bill Ryder-Jones

Bill Ryder-Jones fait le Point Éphémère

Bill Ryder-Jones a écrit un des meilleurs albums de 2018 et a donné un des meilleurs concerts de 2018 en première partie de Gruff Rhys. Il est de retour en 2019 en France (et plus généralement en Europe).
Bill Ryder-Jones (photo © Sophie Jarry)

Bill Ryder-Jones a quelque chose en tête

Bill Ryder-Jones aurait-il tout bon avec son prochain album ? C’est la question qu’on peut raisonnablement se poser à l’écoute de Mither, son premier extrait.
The Magnetic North

Cap sur le Magnetic North

Leçon de mathématiques : Erland & the Carnival = Erland Cooper + Simon Tong. The Magnetic North = Erland & the Carnival + Hannah Peel. Erland & the Carnival + The Magnetic North = 5 grands disques de pop anglaise.
Bill Ryder-Jones - West Kirby County Primary

Bill Ryder-Jones – West Kirby County Primary

Bill Ryder-Jones a toujours été et restera un mystère. Au début des années 2000, on apprenait en feuilletant les pages de la rubrique News de Rock’n’Folk que ce guitariste au physique de jeune premier préférait rester à la maison plutôt que d’accompagner son groupe (The Coral) en tournée en Europe ou en première partie d’Oasis.
Bill Ryder-Jones

Bill Ryder-Jones en orbite

Le changement, c’est maintenant ! Bill Ryder-Jones s’est laissé pousser les cheveux et durcit le ton sur son nouvel album. Les fans de son premier disque, If, vont être décoiffés… Ryder-Jones a trouvé le temps d’enregistrer un disque alors qu’il passe son temps à enregistrer les jeunes espoirs du rock anglais (Hooton Tennis Club et…

Plus dans Chroniques d'albums

idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…
Doves - The Universal Want

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.