DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA'S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA'S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l'irréparable avec The Glow.


Attention. Disque raté. Totalement raté même. Le trio australien, mené par Tommy O’Dell, a recruté Stuart Price (Madonna, Dua Lipa, The Killers, New Order, Kylie Minogue et des dizaines d’autres) pour enregistrer le successeur de For Now, leur précédent album.

On aurait pu penser que Stuart Price, qui est loin d’être un manchot, aurait apporté du vent dans les voiles de la musique des DMA’S. Cette dernière ne demande qu’à monter en puissance et a une capacité assez folle à faire danser. Le résultat est consternant : les chansons de The Glow sont inaudibles et ne pourraient pas satisfaire le public de la foire permanente de Blackpool ou les piliers de bar de Manchester. Les DMA’S ont beau avoir des casquettes Lacoste et des joggings de collégiens, plus personne ne croit en leur discours.

DMA’S – Strangers

Discographie

Il faut donc trouver une solution de secours à cet enfer musical. On recommandera donc à tous les déçus de filer écouter les deux premiers disques de Cast. En 1995, John Power laissait Lee Mavers à ses délires opiacés et filer doucement vers le succès avec All Change et Mother Nature Calls. Chant clair, basse scintillante et mélodies à tomber à la renverse, les Cast avaient tout bon. Détestés par la presse française, la greffe ne prit jamais sous nos latitudes. Ces deux premiers disques sont donc disponibles pour quelques centimes dans toute bonne solderie qui se respecte. Si vous êtes au firmament de la fortune, investissez dans les premiers albums des Killers. Avec une pièce de deux euros, vous aurez peut-être Hot Fuss et Day & Age. Quatre disques à un prix dérisoire pour éviter ce disque totalement loupé.

The Glow des DMA’S est disponible chez Infectious Music.
DMA'S - The Glow

Tracklist : DMA'S - The Glow
  1. Never Before
  2. The Glow
  3. Silver
  4. Life Is A Game Of Changing
  5. Criminals
  6. Strangers
  7. Learning Alive
  8. Hello Girlfriend
  9. Appointment
  10. Round & Round
  11. Cobracaine

DMA’S – The Glow
1/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
3 réponses sur « DMA’S – The Glow »

The Glow n° 2 en Australie, n° 4 en UK et n° 1 en Ecosse …pas mal pour un album raté!!!

Avec ce type de raisonnement, on peut étudier le classement des disques de Jul…

Je ne sais pas si on peut dire que le disque est raté mais pour ceux qui comme moi voyait en eux une sorte de renouveau de la britpop après Hill’s End, c’est un peu une déception.
Bon, ils ont pris une autre voix et tant mieux pour eux si ça marche mais moi j’ai pas accroché à cet album.

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

DMA'S

Les DMA’S n’ont pas les boules

Nos lads préférés revissent leurs casquettes Lacoste, crachent par terre et font de nouveau leur baluchon pour une nouvelle tournée européenne. Et bonne nouvelle pour nous : ils ont appris leur géographie et arrivent en France pour une seule date.
DMA'S

DMA’S, Chevaliers des Arts et Delete

Ils ont le physique des supporters de Manchester City et portent la casquette Ellesse comme personne. Il s’agit des DMA’S, des drôles d’australiens qui se croient en 1995 en pleine Oasismania. Et le pire dans tout cela ? Le résultat est bluffant.
DMA'S - Hill’s End

L’ADN des DMA’S

Les Australiens de DMA’S (qui ressemblent plus à des lads de Manchester) sortiront leur premier album au mois de février 2016. Jouant de la guitare comme Lee Mavers et portant la casquette comme personne, Johnny Took a fait plier l’Angleterre cet été lors d’une tournée à guichets fermés. Le reste de l’Europe devrait tomber dans […]

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.