Catégories
Chroniques d'albums

Ron Sexsmith – The Last Rider

A force de se répéter, peut-être que le message va enfin être entendu : il faut écouter Ron Sexsmith ! Ron Sexsmith publie ce mois-ci son treizième album. Et comme d’habitude, le canadien tricote avec une facilité déconcertante des mélodies et va rendre jaloux pas mal de monde. Respecté par ses pairs, Sexsmith reste pourtant le grand inconnu de ses 15 dernières années. Peut-être que The Last Rider changera enfin la donne.

En 2004, Ron Sexsmith aurait dû devenir le maître du monde avec son album Retriever. Accompagné par Ed Harcourt et quelques membres de Travis, Sexsmith publia les plus belles chansons de l’année 2004. Des chansons à faire passer les Travis pour des bûcherons sanguinaires et Harcourt pour un fan de death metal. L’album fit un flop. Loin de décourager notre canadien préféré, cet échec fut suivi de 6 albums d’excellente qualité. A chaque fois, c’est la même chose… On entend de manière plus ou moins distraite ces chansons sans fioritures le lundi matin et on se surprend à les écouter de manière totalement obsessionnelle le dimanche après-midi. Les chansons de Sexsmith sont ainsi faites : elles s’excusent d’exister mais vous retournent le cerveau avec une étonnante économie de moyens. Enregistré avec son groupe et produit par le fidèle Don Kerr, The Last Rider ne déçoit pas. Bien au contraire… Ce fan de Buddy Holly embarquera tout le monde avec le très énergique Radio ! Plus proche de Forever Endeavour que de Carousel One, Last Rider fait Sexsmith le jeune premier (éternel) de la pop de qualité.

Ron Sexsmith – Radio

Ron Sexsmith – Worried Song

Ron Sexsmith vient d’annoncer quelques dates Outre-Manche. La France, qui le snobe depuis des années, n’est pas au programme. Tant pis.

Retrouvez nos articles relatifs à Ron Sexsmith :

Da Doo Ron Ron !
Ron Forever

Last Rider de Ron Sexsmith sera publié le 21 avril 2017 via Cooking Vinyl.

Ron Sexsmith - Last Rider

Tracklist : Ron Sexsmith - Last Rider
  1. It Won't Last for Long
  2. Our Way
  3. Breakfast Ethereal
  4. Worried Song
  5. West Gwillimbury
  6. Who We Are Right Now
  7. Shoreline
  8. Dead End Dream
  9. Evergreen
  10. Upward Dog
  11. Only Trouble Is
  12. Radio
  13. Every Last One
  14. Dreams Are Bigger
  15. Man at the Gate (1913)

Ron Sexsmith – The Last Rider4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Sexsmith - Hermitage

Ron Sexsmith – Hermitage

On va encore se répéter : il faut absolument écouter Ron Sexsmith. Que l’on soit fan des mièvreries de Chris Martin ou que l’on adule les Strokes, il faut parfois se confronter à la vérité et accepter de se dire qu’on a pris la mauvaise route. Oubliez tout et écoutez ce canadien qui se croit…
Album de Ron Sexsmith : Carousel One en écoute

Ron Sexsmith : Carousel One en écoute

Carousel One, quatorzième disque de Ron Sexsmith, sera publié à l’aube du mois d’avril. Comme à son habitude, le Canadien a composé de belles choses dont la beauté universelle touchera une poignée de chanceux dans nos contrées. Ce disque est à la confluence de Forever Endeavour et de la doublette magique Retriever/Time Being. En 2015,…
Ron Sexsmith - Carousel One

Da Doo RON Ron!

Avec une précision d’horloger, Ron Sexsmith effectue sa visite de courtoisie avec sa ribambelle de belles chansons. Et ça depuis 1995 et son premier album : tous les deux ans, le Canadien débarque sans prévenir avec son ballotin de mélodies. Ron Sexsmith
Ron Sexsmith - Carouse One

Et un tour de manège avec Ron Sexsmith

Ron Sexsmith – Carouse One Comme tous les deux ou trois ans depuis le début des années 2000, la planète voit débarquer un nouvel album de Ron Sexsmith. Elle voit, mais elle n’écoute pas. En effet, le succès de ce garçon est inversement proportionnel à ses ventes. Même sa tentative avec le très « radio FM »…
Ron Sexsmith - Forever Endeavour

Ron Forever

Retour aux sources pour Ron Sexsmith et son treizième album (si,si !) depuis Grand Opera Lane en 1991. Forever Endeavour paraîtra le 5 février, il a été produit par Mitchell Froom qui avait été aux manettes des disques des débuts.

Plus dans Chroniques d'albums

The Coral - B-Sides

The Coral – B-Sides

Les Anglais de The Coral sortent en catimini une plantureuse compilation de faces b foncièrement (et forcément) excellente. Les amoureux des disques peuvent passer leur chemin, B-Sides n’est disponible qu’en streaming.
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.
Andy Bell

Andy Bell – The View From Halfway Down

Andy Bell s’offre son premier album solo pour ses 50 ans et nous fait un joli cadeau. The View From Halfway Down, enregistré avec Gem Archer (Oasis), est un disque aux allures modestes mais qui fait le travail comme les grands.
StrawberrySeas_LP_Cover

Strawberry Seas – Strawberry Seas

2020 est une l’année horrible par excellence. La Covid, les élections américaines, les inondations… Le meilleur moyen pour quitter la tête haute cette année infernale est le disque des Strawberry Seas.
idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…