Catégories
Chroniques d'albums

Ron Sexsmith – Hermitage

On va encore se répéter : il faut absolument écouter Ron Sexsmith. Que l’on soit fan des mièvreries de Chris Martin ou que l’on adule les Strokes, il faut parfois se confronter à la vérité et accepter de se dire qu’on a pris la mauvaise route. Oubliez tout et écoutez ce canadien qui se croit à Liverpool en 1964 et qui nous aide à passer 2020.

Et si Ron Sexsmith avait eu raison avant tout le monde ? En plein ermitage forcé, on se retrouve à écouter Hermitage dont le titre d’ouverture s’intitule Spring of the Following Year. On veut rapidement tourner la page de ce cauchemar qui n’en finit pas et pour accélérer le temps qui ne passe pas, rien de mieux que Ron Sexsmith.

Ron Sexsmith – When Love Pans Out

Comme Mark Kozelek, Ron Sexsmith enquille les albums depuis le début des années 90 sans empiler les tubes. Découvert en 1995 grâce à son faux « premier » album produit par Daniel Lanois, Ron Sexsmith n’a jamais déçu. Comptant dans les rangs de ses fans toutes les gloires de la pop de Royaume-Uni des années 2000 (Coldplay, Travis), Ron Sexsmith n’a jamais rencontré un franc succès mais a toujours maintenu un niveau de qualité franchement hallucinant.

Avec ce nouvel album, Sexsmith montre encore qu’on peut émouvoir avec des recettes simples et belles. A ranger entre Retriever (son meilleur album) et Time Being, Hermitage voit son auteur courir après les mêmes marottes (The Beatles, The Beach Boys) et écrire des petites merveilles. Éternel second couteau de la pop, Sexsmith tient la première place dans notre cœur. Surtout quand il écrit des chansons du calibre de Dig Nation ou de Morning Town.

Hermitage de Ron Sexsmith sera disponible le 17 avril 2020 chez Cooking Vinyl.

Sexsmith - Hermitage

Tracklist : Ron Sexsmith - Hermitage
  1. Spring of the Following Year
  2. Chateau Mermaid
  3. Lo and Behold
  4. Glow in the Dark Stars
  5. Small Minded World
  6. Winery Blues
  7. When Love Pans Out
  8. You Don't Wanna Hear It
  9. Dig Nation
  10. Whatever Shape Your Heart Is In
  11. Apparently Au Pair
  12. Is It or Isn't It
  13. Morning Town
  14. Think of You Fondly

Ron Sexsmith – Hermitage4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article
2 réponses sur « Ron Sexsmith – Hermitage »

Belle chronique, merci.
J’ai également fortement pensé à Ray Davies, sur certains morceaux, encore plus que d’habitude ;-)

Bravo ! Je partage absolument l’émerveillement de la discographie de Mr Ron Sexsmith. Ce type n’est décidément pas né à la bonne époque car disons le franchement : c’est un génie ! Qui peut prétendre avoir 15 lp à son compteur et pas une seule chanson faiblarde ? C’est Paul Mc Cartney/Ray Davies /Randy Newman/ Harry Nilsson réunis et au meilleur de leur forme ! Avec cette voix qui a cette fragilité que seul Roy Orbison pouvait avoir. Étant de la génération qui pu entendre l’éclosion de cet artiste, ce songwriter incontournable, j’attends patiemment chaque année la sortie du nouvel lp. Et une fois encore cet opus est à la hauteur de l’attente. Quel album ! Des mélodies absolument sublimes parcourt cet lp et j’attirerai votre attention sur « Is it or isn’t it » qui doit faire envie à bon nombre d’artisans confirmés ou pas de la grande pop… Ron Sexsmith, on en parle peu mais c’est normal, la concurrence envieuse ne doit pas vouloir que l’on se penche trop sur cet œuvre parfaite. Petite erreur dans l’article le « 1er » lp de Ron Sexsmith qui est en fait le 2ème (Grand opera lane étant le 1er) n’a pas été produit par majoritairement par Daniel Lanois puisqu’il s’est occupé uniquement de la chanson « There’s a rythm ». Ceci étant très fan de Daniel Lanois, je prie pour ces 2 là se rencontrent enfin sur tout un lp. C’est surtout Mitchell Froom (Elvis Costello, Crowed House, sheryl Crow, Suzann Vega, American Music Club…) qui a surtout été le producteur de cet lp et d’autres d’ailleurs qui ont suivis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Ron Sexsmith - Last Rider

Ron Sexsmith – The Last Rider

A force de se répéter, peut-être que le message va enfin être entendu : il faut écouter Ron Sexsmith ! Ron Sexsmith publie ce mois-ci son treizième album. Et comme d’habitude, le canadien tricote avec une facilité déconcertante des mélodies et va rendre jaloux pas mal de monde. Respecté par ses pairs, Sexsmith reste pourtant…
Album de Ron Sexsmith : Carousel One en écoute

Ron Sexsmith : Carousel One en écoute

Carousel One, quatorzième disque de Ron Sexsmith, sera publié à l’aube du mois d’avril. Comme à son habitude, le Canadien a composé de belles choses dont la beauté universelle touchera une poignée de chanceux dans nos contrées. Ce disque est à la confluence de Forever Endeavour et de la doublette magique Retriever/Time Being. En 2015,…
Ron Sexsmith - Carousel One

Da Doo RON Ron!

Avec une précision d’horloger, Ron Sexsmith effectue sa visite de courtoisie avec sa ribambelle de belles chansons. Et ça depuis 1995 et son premier album : tous les deux ans, le Canadien débarque sans prévenir avec son ballotin de mélodies. Ron Sexsmith
Ron Sexsmith - Carouse One

Et un tour de manège avec Ron Sexsmith

Ron Sexsmith – Carouse One Comme tous les deux ou trois ans depuis le début des années 2000, la planète voit débarquer un nouvel album de Ron Sexsmith. Elle voit, mais elle n’écoute pas. En effet, le succès de ce garçon est inversement proportionnel à ses ventes. Même sa tentative avec le très « radio FM »…
Ron Sexsmith - Forever Endeavour

Ron Forever

Retour aux sources pour Ron Sexsmith et son treizième album (si,si !) depuis Grand Opera Lane en 1991. Forever Endeavour paraîtra le 5 février, il a été produit par Mitchell Froom qui avait été aux manettes des disques des débuts.

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…