Attention ! Le premier album des Heron Oblivion ne sera rangé dans le rayon rock indé chez Gibert Joseph lors de sa sortie en « édition physique » comme le disent les spécialistes. Non à la place de cela, il sera mis en tête de gondole du rayon des éponges dédiées à la vaisselle récalcitrante ou dans le linéaire du rayon des tronçonneuses de Monsieur Bricolage.

Oui, le premier disque éponyme de ces dangereux beatniks des temps modernes de San Francisco décoiffe avec une recette simple: mêler l’héritage des sixties californiennes et l’école hardcore des nineties américaine. Un exploit !
Formé par Meg Baird (Espers), Noel Von Harmonson (Comets on Fire, Six Organs of Admittance, Sic Alps, The Lowdown), Ethan Miller (Comets on Fire, Howlin’ Rain, Feral Ohms) et Charlie Saufley (Assemble Head in Sunburst Sound), Heron Oblivion fait office de all star band de l’underground. De l’underground, il ne va pas en être question bien longtemps car ces Californiens vont ouvrir pour Kurt Vile et devraient donc gagner quelques fans au passage. Les plus récalcitrants finiront quoiqu’il arrive sourds.

Discographies

Enregistré dans le studio The Mansion d’Eric Bauer, cantine du grand frère Ty Segall et des cousins Thee Oh Sees, ce premier disque est une profession de foi bruyante.

Heron Oblivion – Hollows

Heron Oblivion est le fruit de l’union du Jefferson Airplane et d’Hüsker Dü. La voix de Meg Baird flotte sur un océan de guitares déchainées. Sur des morceaux flirtant souvent avec les sept minutes, on casse, on fait du larsen, on fait du bruit… Sur Oriar ou Beneath Fields, les Heron Oblivion sont comme des gosses qui viennent de découvrir un nouveau jouet à savoir un ampli.

Heron Oblivion – Oriar

On pourra aller chercher quelques poux dans la tête de ces hippies sanguinaires qui prennent au final très peu de risques. Ils ont trouvé une formule magique, ils l’appliquent en tapant sur le chaudron. Le tout étant de ne pas tomber dedans pour éviter l’overdose.

Heron Oblivion des Heron Oblivion sera publié le 4 mars 2016 via Sub Pop/PIAS.

Heron Oblivion - Heron Oblivion

Tracklist : Heron Oblivion - Heron Oblivion
  1. Beneath Fields
  2. Oriar
  3. Sudden Lament
  4. Rama
  5. Faro
  6. Seventeen Landscapes
  7. Your Hollows

Heron Oblivion – Heron Oblivion
7.5/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Ty Segall @ TINALS 2018 © Fabrice Buffart

Ty Segall, tu peux pas Taste !

Ouf ! On commençait à s’inquiéter ! Voilà plus d’un an que Ty Segall n’avait pas sorti un nouvel album… Drag City est là pour nous rassurer et nous annonce la sortie de First Taste, le nouveau bébé de Tonton Segall.
Kurt Vile © Fabrice Buffart

Photos : Meg Baird & Mary Lattimore + Kurt Vile @ Épicerie Moderne, Feyzin | 21.10.2018

Beaucoup d’émotions pour le retour de Kurt Vile à L’Epicerie Moderne de Feyzin. Son dernier passage était une semaine après les attentats du Bataclan et l’on se souvenait d’un concert sobre et tendu. Un moment marquant que rappelaient Meg Baird et Mary Lattimore en ouverture de Kurt Vile, plus dylanesque que jamais venu entre autre […]
Ty Segall @ TINALS 2018 © Fabrice Buffart

Photos : Francobollo, Mc Baise, John Mauss, Gus Dapperton, The Buttertones, Mattiel, Cathedrale, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Ecca Vandal, Yellow Days, Viagra Boys, Phoenix, Ty Segall @ TINALS 2018 #2

Attention ! Le premier album des Heron Oblivion ne sera rangé dans le rayon rock indé chez Gibert Joseph lors de sa sortie en « édition physique » comme le disent les spécialistes. Non à la place de cela, il sera mis en tête de gondole du rayon des éponges dédiées à la vaisselle récalcitrante ou dans le linéaire du rayon des…
Primal Scream © Fabrice Buffart

Crucial TINALS #2

Le TINALS 2018 est en approche du 1er au 3 juin avec comme toujours une programmation impressionnante sous le soleil gardois dans l’antre accueillante Paloma ! L’occasion de revenir sur l’énormissime édition 2017 avec les photos de Fabrice Buffart de la deuxième journée !

Plus dans Chroniques d'albums

Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.
The Killers - Pressure Machine

The Killers – Pressure Machine

Entouré par Springsteen et par John Steinbeck, Brandon Flowers poursuit sa quête de la chanson parfaite et nous emmène dans les terres de son enfance.
Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout […]
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.