Catégories
Chroniques d'albums

Nev Cottee – River’s Edge

90

Révélé au « grand public » et surtout à la critique en 2017 grâce à Broken Flowers, son deuxième album, Nev Cottee revient avec River’s Edge. Les dix chansons de ce nouvel album reprennent plus ou moins la même formule magique que son prédécesseur et nous envoie dans les confins de la discographie de Scott Walker.

En 2001, Nev Cottee et son groupe Proud Mary avaient été l’objet de toutes les attentions des fans d’Oasis et de la presse anglaise. Noel Gallagher ayant perdu son inspiration, allait-il devenir un émérite producteur ? La question fut rapidement résolue avec Same Old Blues, un disque pas déshonorant qui fut cloué au pilori par tous les pigistes de ce monde. Dix huit ans plus tard, Nev Cottee fait des miracles et fait rêver tous les orphelins de Lee Hazelwood. Avec sa voix sculptée par la cigarette et ses chansons dessinées par ses voyages en Inde, Nev Cottee écrit de grands disques qui se suffisent à eux-mêmes.
Enregistré par Mason Neely (Wilco / Edwyn Collins) et avec Nick McCabe (The Verve) et Chris Hillman (Ethan Johns / Billy Bragg), River’s Edge est un piège qui se referme assez rapidement sur n’importe quel quidam qui se met à l’écouter. En quelques secondes, la voix de Cottee fait son office et hypnotise.
Publié chez Wonderfulsound Records (Lee Southall), on aura plaisir à acheter ce disque ainsi que les deux précédents (Strange News From The Sun, paru en 2013, vaut plus que le détour).

River’s Edge de Nev Cottee sera disponible le 28 juin 2019 chez Wonderfulsound Records.


Tracklist : Nev Cottee - River's Edge
  1. Nightingale
  2. Roses
  3. Hello Stranger
  4. I'm Still Here
  5. River’s Edge
  6. Hollywood Sign
  7. Local Hero
  8. Morning Sun
  9. You Can Help Me
  10. Scattered Leaves

Nev Cottee – River’s Edge4.5
9/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Nev Cottee

Hello Nev Cottee !

Le très séduisant Nev Cottee est déjà de retour. Et ça, c’est une superbe nouvelle.
Nev Cottee

Nev Cottee, le gars d’à côté

Hébergé chez Wonderful Sound, l’ex bassiste de Proud Mary revient aux affaires avec Broken Flowers, un album qui se situe à la confluence de Leonard Cohen et de Lee Hazelwood.

Plus dans Chroniques d'albums

The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…
Nadine Shah - Kitchen Sink

Nadine Shah – Kitchen Sink

Après avoir traité des problèmes géopolitiques mondiaux sur Holiday Destination, l’anglaise Nadine Shah change de braquet et décide de s’occuper d’elle et de la société anglaise. Sur ce quatrième et nouvel album, elle passe à la moulinette les défauts de la société anglaise et a écrit, inconsciemment, ses meilleures chansons.
Lane - Pictures of a Century

LANE – Pictures of a century

Le coup de poing musical de la semaine (ou du mois, voire de l’année) est signé LANE (pour Love and Noise Experiment). Avec dans ses rangs des anciens Thugs et des anciens DARIA, on savait que le niveau serait relevé. Il l’est tellement que les chansons de ce premier disque débordent dans notre salon et…

Manopolo – Billie

Premier EP pour le duo amiénois. Premier EP avec quatre morceaux qui allie la soul et le blues. Quatre morceaux écrits pendant le premier confinement. Quatre morceaux qui sont autant de rêves éveillés.
Built to Spill - Built to Spill plays the songs of Daniel Johnston

Built To Spill – Built To Spill Plays the Songs of Daniel Johnston

Doug Martsch a toujours été un immense fan de feu Daniel Johnston. Il reprenait, dès 1994, les chansons de ce dernier avec la première version de Built To Spill. En 2017, l’agent de Daniel Johnston proposa à Martsch que BTS soit son backing band. L’affaire fut conclue. En trois ans, beaucoup de choses se sont…

Jehnny Beth – To love is to live

Et entre les deux, la rage. Entre un S et le verbe aimer. La rage, en forme d’apostrophe impossible, quand les deux ne veulent pas se coller. S’aimer, pourtant. To love is to live, comme l’annonce Jehnny Beth. Vivre. Aimer. Vivre et puis aimer. S’aimer peut-être, s’aimer enfin, tant ses chansons prennent la forme d’un…