Catégories
Chroniques d'albums

Brigid Mae Power – Head Above The Water

Originaire de Galway, Brigid Mae Power signe avec Head Above The Water son premier disque chez Fire Records (The Chills, Evan Dando, etc…). Successeur de trois albums, Head Above The Water s’impose comme une évidence et surtout dépasse le niveau des autres. Disque lumineux et élégant, il devrait accompagner notre été 2020. Et plus si affinités.

Fire Records n’est pas uniquement le label des anciennes gloires des années 90. Le label anglais a aussi le chic pour signer des artistes qui font plaisir aux nostalgiques des Go-Betweens avec les RVG ou aux gentils frappadingues obnubilés par le Beta Band avec Pictish Trail. Dernière découverte en date : Brigid Mae Power. Sans l’aide de Fire Records, cette irlandaise serait encore bloquée en Irlande (logique) avec des albums au folk très onirique. Il n’en est rien avec des chansons comme Wedding Of A Friend ou We Weren’t Sure.

Brigid Mae Power – Wedding Of A Friend

Avec un son signé Alasdair Roberts, une co-production réalisée par Peter Broderick et des photographies faites par Steve Gullick, Brigid Mae Power peut se lancer tranquillement à l’assaut de l’Europe. Elle est armée d’un beau disque au son délicat. Enregistré de manière analogique à Glasgow avec Alasdair Roberts, Peter Broderick, Brían Mac Gloinn, Stevie Jones et Hamilton Belk, Head Above The Water est le compagnon de route idéal pour les promenades dominicales et pour attendre calmement le disque posthume de Jason Molina.

Brigid Mae Power - Head Above The Water

Head Above The Water de Brigid Mae Power sera disponible le 5 juin 2020 chez Fire Records. Pour les pré-commandes, c’est par ici

Brigid Mae Power - Head

Tracklist : Brigid Mae Power - Head Above The Water
  1. On A City Night
  2. Wearing Red That Eve
  3. Wedding Of A Friend
  4. Not Yours To Own
  5. I Was Named After You
  6. We Weren't Sure
  7. You Have A Quiet Power
  8. I Had To Keep My Circle Small
  9. The Blacksmithj
  10. Head Above The Water

Brigid Mae Power – Head Above The Water4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…

Quand Harry rencontre les Dead Famous People

Quelqu’un qui a chanté avec Saint Etienne et avec les Chills ne peut pas écrire de mauvaises chansons… Donna Savage ressuscite ses Dead Famous People et lâche Goddess Of Chill avant de publier Harry à la rentrée chez Fire Records.

Au paradis avec les Throwing Muses !

Avant de revenir le 4 septembre 2020 avec David Narcizo et Bernard Georges pour la sortie de Sun Racket, Kristin Hersh ressort (en vinyle) Purgatory/Paradise l’unique disque des Throwing Muses des années 2010.
RVG - Feral

RVG – Feral

Deux bonnes nouvelles en ce jeudi 23 avril 2020. Comme elles sont rares, on les savoure. La première est télévisuelle : l’idiot de C8 raccrocherait les gants définitivement à la fin de l’été 2020. La seconde est musicale : le rock australien est en pleine forme et RVG vient de remonter sur le ring pour…
The Chills - Rolling Moon

Vidéo : The Chills – Rolling Moon

C’est la sainte Odette, celle qui s’enlaidit en s’amputant le nez pour éviter de se marier. Mais aujourd’hui c’est plutôt Noël avant l’heure avec l’exhumation d’images d’il y a presque 40 ans du groupe mythique néo zélandais The Chills avec Rolling Moon qui figurait sur l’EP fondateur Dunedin Double avec aussi Sneaky Feelings, The Stones…
Pictish Trail - Double Sided

Vidéo : Pictish Trail – Double Sided

Si The New Abnormal vous lasse déjà, réécoutez les bidouillages de Pictish Trail et son Thumb World, un monde de liberté, de poésie, d’authentiques jours heureux.

Un jour parfait avec les RVG

Après avoir publié l’impeccable A Quality of Mercy (2017), les RVG reviennent encore plus forts avec leur formule magique qui allie la force mélodique des Go-Betweens et la dépression du post-punk. Leur deuxième disque sera disponible chez Fire Records à la fin du mois. Pour patienter, on peut écouter (en boucle), Perfect Day, leur nouveau…

Plus dans Chroniques d'albums

The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…
Nadine Shah - Kitchen Sink

Nadine Shah – Kitchen Sink

Après avoir traité des problèmes géopolitiques mondiaux sur Holiday Destination, l’anglaise Nadine Shah change de braquet et décide de s’occuper d’elle et de la société anglaise. Sur ce quatrième et nouvel album, elle passe à la moulinette les défauts de la société anglaise et a écrit, inconsciemment, ses meilleures chansons.
Lane - Pictures of a Century

LANE – Pictures of a century

Le coup de poing musical de la semaine (ou du mois, voire de l’année) est signé LANE (pour Love and Noise Experiment). Avec dans ses rangs des anciens Thugs et des anciens DARIA, on savait que le niveau serait relevé. Il l’est tellement que les chansons de ce premier disque débordent dans notre salon et…

Manopolo – Billie

Premier EP pour le duo amiénois. Premier EP avec quatre morceaux qui allie la soul et le blues. Quatre morceaux écrits pendant le premier confinement. Quatre morceaux qui sont autant de rêves éveillés.
Built to Spill - Built to Spill plays the songs of Daniel Johnston

Built To Spill – Built To Spill Plays the Songs of Daniel Johnston

Doug Martsch a toujours été un immense fan de feu Daniel Johnston. Il reprenait, dès 1994, les chansons de ce dernier avec la première version de Built To Spill. En 2017, l’agent de Daniel Johnston proposa à Martsch que BTS soit son backing band. L’affaire fut conclue. En trois ans, beaucoup de choses se sont…

Jehnny Beth – To love is to live

Et entre les deux, la rage. Entre un S et le verbe aimer. La rage, en forme d’apostrophe impossible, quand les deux ne veulent pas se coller. S’aimer, pourtant. To love is to live, comme l’annonce Jehnny Beth. Vivre. Aimer. Vivre et puis aimer. S’aimer peut-être, s’aimer enfin, tant ses chansons prennent la forme d’un…