Catégories
Chroniques d'albums

Brigid Mae Power – Head Above The Water

Originaire de Galway, Brigid Mae Power signe avec Head Above The Water son premier disque chez Fire Records (The Chills, Evan Dando, etc…). Successeur de trois albums, Head Above The Water s’impose comme une évidence et surtout dépasse le niveau des autres. Disque lumineux et élégant, il devrait accompagner notre été 2020. Et plus si affinités.

Fire Records n’est pas uniquement le label des anciennes gloires des années 90. Le label anglais a aussi le chic pour signer des artistes qui font plaisir aux nostalgiques des Go-Betweens avec les RVG ou aux gentils frappadingues obnubilés par le Beta Band avec Pictish Trail. Dernière découverte en date : Brigid Mae Power. Sans l’aide de Fire Records, cette irlandaise serait encore bloquée en Irlande (logique) avec des albums au folk très onirique. Il n’en est rien avec des chansons comme Wedding Of A Friend ou We Weren’t Sure.

Brigid Mae Power – Wedding Of A Friend

Avec un son signé Alasdair Roberts, une co-production réalisée par Peter Broderick et des photographies faites par Steve Gullick, Brigid Mae Power peut se lancer tranquillement à l’assaut de l’Europe. Elle est armée d’un beau disque au son délicat. Enregistré de manière analogique à Glasgow avec Alasdair Roberts, Peter Broderick, Brían Mac Gloinn, Stevie Jones et Hamilton Belk, Head Above The Water est le compagnon de route idéal pour les promenades dominicales et pour attendre calmement le disque posthume de Jason Molina.

Brigid Mae Power - Head Above The Water

Head Above The Water de Brigid Mae Power sera disponible le 5 juin 2020 chez Fire Records. Pour les pré-commandes, c’est par ici

Brigid Mae Power - Head

Tracklist : Brigid Mae Power - Head Above The Water
  1. On A City Night
  2. Wearing Red That Eve
  3. Wedding Of A Friend
  4. Not Yours To Own
  5. I Was Named After You
  6. We Weren't Sure
  7. You Have A Quiet Power
  8. I Had To Keep My Circle Small
  9. The Blacksmithj
  10. Head Above The Water

Brigid Mae Power – Head Above The Water4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Throwing Muses - Frosting

Vidéo : Throwing Muses – Frosting

Tempête dans les cœurs. Les Throwing Muses reviennent-elles du paradis ou du purgatoire ? Kristin Hersh n’a en tout cas pas perdu son sens de la chanson couperet aux guitares tendues et à la voix aigrelette.

The Lemonheads : Peace & Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads (mais le quatrième du groupe) fêtera dans quelques semaines ses 30 ans. Fire, qui est leur label depuis quelques années, s’apprête à publier une réédition de ce disque.

[EXCLU] Tobin Sprout – On Golden Rivers

L’ex-guitariste des mythiques (et toujours bien vivants) Guided By Voices est de retour avec Empty Horses, un nouvel album chez Fire Records. Pour patienter avant la sortie de ce disque, SK* vous propose en exclusivité la chanson On Golden Rivers.
Throwing Muses - Dark Blue

Vidéo : Throwing Muses – Dark Blue

Dark Blue ouvre le nouvel album des Throwing Muses, Sun Racket disponible le 4 septembre chez Fire Records et l’on plonge immédiatement dans un bain de jouvence en retrouvant Kristin Hersh, David Narcizo et Bernard Georges toujours aussi intenses.

Les Hits Pop des Chills

Le 6 novembre prochain, Fire Records (Evan Dando, RVG, Brigid Mae Power et tant d’autres) fera la bonne (et belle) action de l’année en rééditant Submarine Bells et Soft Bomb, les deux plus beaux disques des Chills.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…

Quand Harry rencontre les Dead Famous People

Quelqu’un qui a chanté avec Saint Etienne et avec les Chills ne peut pas écrire de mauvaises chansons… Donna Savage ressuscite ses Dead Famous People et lâche Goddess Of Chill avant de publier Harry à la rentrée chez Fire Records.

Plus dans Chroniques d'albums

idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.

Thurston Moore – By The Fire

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire rappelle à qui l’aurait oublié que Thurston Moore reste le patron quand il s’agit de faire mumuse avec des pédales de distorsion et de tresser…
Doves - The Universal Want

Doves – The Universal Want

Après des escapades en solitaire fort peu concluantes, les Doves ont décidé de refaire de la musique ensemble. Et le constat est le même qu’en 2000 quand Lost Souls est arrivé dans les bacs des disquaires anglais : ce groupe est le plus doué de sa génération.
The Apartments - In and out out the light

The Apartments – In and Out of the Light

In and Out of the Light est donc le nom du nouvel album des The Apartments. L’oxymore guette la phrase d’ouverture de cette chronique… Chaque chanson des Apartments est un coût pour son auteur, l’australien Peter Milton Walsh qui ne sait pas tricher et qui écrit des chansons en clair-obscur qui illuminent nos journées.