Bill Pritchard – Three Months, Three Weeks and Two Days

Il faut écouter une heure pour écouter l'impeccable réédition de Three Months, Three Weeks and Two Days de Bill Pritchard. Et il faut, comme pour Pacific Street ou Pop Satori, une vie pour s'en remettre.


En 1989, le label Midnight Music ne sort que des grands disques. Il y a le George Best des Wedding Present, deux McCarthy, un Wolfhunds et une poignée de chansons des PopGuns. Et il y a évidemment Three Months, Three Weeks and Two Days de Bill Pritchard, chanteur anglais né dans le Staffordshire et qui passe son temps à Paris pour enregistrer des morceaux avec Darc (Parce Que en 1988) et avec Etienne Daho en 1989. Dix ans après ses débuts à Rennes, Daho se fait producteur et amène avec lui Françoise Hardy (qui fera les chœurs sur Tommy & Co) au studio Marcadet de la Plaine Saint Denis et travaillera avec Philippe Cerboneschi au Studio Plus Trente le temps de deux morceaux.

Etienne Daho et Bill Pritchard – Sometimes

En 1989, on attendait désespérément des nouvelles de Lloyd Cole depuis la fin des Commotions. En 1989, on fut déçu par le premier Shack, nouvelle incarnation des frères Head. En 1989, on n’espérait rien de Pritchard car on n’était toujours blotti dans les bras dans les chansons de Parce Que. Et Three Months, Three Weeks and Two Days débarqua… Trente ans plus tard, PIAS réédite ce disque de fort belle manière avec un chouette livret et surtout sept morceaux du disque enregistrés lors des Animal House Sessions qui offrent une relecture sensationnelle de cet album.

Discographie

Bill Pritchard - Three Months, Three Weeks and Two Days

Three Months, Three Weeks and Two Days de Bill Pritchard est disponible chez PIAS.

Bill Pritchard - Three Months

Tracklist : bill Pritchard - Three Months, Three Weeks and Two Days
  1. Tommy & Co
  2. Invisible State
  3. Sometimes
  4. Pillow Talk
  5. Cosy Evenings
  6. We Were Lovers
  7. Romance Sans Paroles
  8. Je N'aime Que Toi
  9. Nineteen
  10. Kenneth Baker
  11. Better To Be Bitter
  12. . Sometimes (en duo avec Etienne Daho)
  13. Romance Sans Paroles (Animal House Sessions)
  14. Romance Sans Paroles Alternative Lyrics (Animal House Sessions)
  15. We Were Lovers (Animal House Sessions)
  16. La Ville
  17. Tommy & Co (Animal House Sessions)
  18. Nineteen (Animal House Sessions)
  19. Venez Voir (Animal House Sessions)
  20. Seras-Tu Encore Là ? (Animal House Sessions)

Bill Pritchard – Three Months, Three Weeks and Two Days
10/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Studio Electrophonique

Studio Electrophonique – Olympia Hotel Palace

“Nous sommes en 2020 après Jésus-Christ ; toute l’industrie musicale est occupée par la quête du profit… Toute ? Non ! Car un label peuplé de deux irréductibles amoureux de la musique résiste encore et toujours à l’amour de l’argent… »
PITCHFORK_2018

Le Pitchfork 2018 fait fort !

Ah…Novembre. L’heure d’hiver. Les matins où il fait encore nuit quand on part travailler et déjà noir quand on en revient. La Toussaint. Le froid qui s’installe. Les écharpes et les manteaux. Le gel sur la voiture le matin. Le repli dans l’entre soi de 4 murs et d’un radiateur. Alors pour lutter contre la […]
Unloved

We love Unloved

Quand il ne file pas un coup de main à Noel Gallagher pour enregistrer des disques, David Holmes enregistre les siens avec le collectif Unloved. Après avoir publié Guilty of Love en 2016, les revoilà avec leur nouvel album, le bien nommé Heartbreak.

Plus dans Chroniques d'albums

Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.
Nickwheeldon-gift

Nick Wheeldon – Gift

Nick Wheeldon nous a fait cette année un beau cadeau avec Gift, un classique instantané dès la première écoute pour les Fragile Minds dont on fait partie.
Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?