[Micro-Photos] Lloyd Cole and The Photographers

Lloyd Cole © Kevin Westenberg
En 1987, Lloyd Cole et ses Commotions publièrent leur dernier album, Mainstream avant de se séparer. Trois ans plus tard, c'est un Lloyd Cole métamorphosé qui réapparaît dans les bacs des disquaires. Nous nous sommes entretenus (rapidement) avec l'auteur de ses clichés.

En 1990, Lloyd Cole entama donc sa carrière solo avec un disque composé et enregistré à New-York avec Fred Maher et Robert Quine. Explorant de nouveau territoires sonores, Cole trouva à New-York un nouvel eldorado musical et bluffa son monde avec des chansons comme No Blue Skies. Cette mue musicale s’accompagna d’une transformation physique notable. Du temps des Commotions, Cole était froid et distant. En 1990, dans l’objectif du photographe Kevin Westenberg, Cole est totalement flippant.

Comment as-tu rencontré Lloyd Cole ?

Discographie

Kevin Westenberg : Je l’ai rencontré grâce à son manager de l’époque.

Quel appareil as-tu utilisé ? Et quel type de pellicule ?

Kevin Westenberg : J’ai travaillé avec une chambre photographique 5X4. Je ne me rappelle plus du film… C’était à la fin des années 80.

Lloyd Cole © Kevin Westenberg
Lloyd Cole © Kevin Westenberg

 

Ces portraits sont très impressionnants. Quel était votre but ?

Kevin Westenberg : Le but était lui de créer une nouvelle image. Il y avait le Lloyd des Commotions… Et le nouveau Lloyd.

Où ont-été prises ces photographies ?

Kevin Westenberg : Dans un studio appelé The Worx qui se trouve dans King Cross.

Étais-tu un fan Lloyd Cole ? Tu connaissais sa discographie quand tu l’as photographié ?

Kevin Westenberg : J’ai acheté l’album Rattlesnakes à sa sortie. J’aimais bien ses racines américaines. C’était tellement différent de tout ce qui se faisait à l’époque.

Quelle est la relation de Lloyd à sa propre image ?

Kevin Westenberg : Aucune idée, il faut lui demander.

Lloyd Cole - Lloyd Cole

Retrouvez nos articles concernant Lloyd Cole :

Retrouvez les articles de la rubrique [Micro-Photos] :

Lloyd Cole In New York : Collected Recordings 1988 – 1996 de Lloyd Cole sera disponible le 17 mars 2017. Il contiendra les 4 premiers albums solo de Lloyd Cole et le cinquième disque (Smile If You Want To) jusque-là jamais publié. Un disque de 20 démos, un livre écrit par John O’Connell et des photographies Kevin Cummins de Youri Lenquette agrémenteront ce joli coffret.

Lloyd Cole sera en concert solo le 14 mars à Paris (La Maroquinerie)

Lloyd_Cole_(1990)

Tracklist : Lloyd Cole - Lloyd Cole
  1. Don’t Look Back
  2. What Do You Know About Love ?
  3. No Blue Skies
  4. Loveless
  5. Sweetheart
  6. To The Church
  7. Downtown
  8. A Long Way Down
  9. Ice Cream Girl
  10. Undressed
  11. I Hate To See You Baby Doing That Stuff
  12. Waterline
  13. Mercy Killing

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

lloyd-cole

2X2 places pour Lloyd Cole à la salle Molière à Lyon

Presque 40 ans de carrière. Et l’on se souvient de ce concert mémorable pour la sortie de son premier album solo après l’aventure Commotions, No blue skies au tout jeune Transbordeur à Lyon en 1990. Le classieux écossais revient on the waterfront, près de la Saône à la salle Molière pour une soirée nostalgique et […]
Lloyd Cole @ la Maroquinerie, Paris, 15/03/2017

Lloyd Cole à Lesquin

Lloyd Cole n’en finit pas d’être parfait. Après avoir annoncé une belle tournée française cet automne, le voilà qu’il annonce sa venue le 14 octobre 2018 au centre culturel de Lesquin.

Plus dans Interviews

Nicolas Tarik

5 questions à … Nicolas Tarik

Nicolas Tarik est un conteur musicien voyageur. On lui a posé quelques questions autour de son nouveau titre, libre, ode aux personnes que l’on a dans la peau passionnément et fougueusement, que l’on retrouvera sur son nouvel album, Gibraltar qu’il présentera à la Salle Barbara de la MJC Montchat le jeudi 24 novembre prochain.
Timolonlejardinier-zombiep

5 questions à … Timoléon Le Jardinier

Tout est bon dans le Timoléon. Qu’il hésite entre Vishnou ou Arinna, entre Proust et Engels, Thibauld Labey (Trumpets of Consciousness) nous emballe avec une playlist enthousiasmante et quelques conseils pour l’été.
Jeromedidelotsonparapluiemarch2022thomasguerigen

5 questions à … Son Parapluie

A l’heure où Jacqueline Taieb revient sur le devant de la scène, il faut absolument écouter Son Parapluie avec son EP plantureux, Paris n’existe pas disponible chez 80 Proof records et Hot Puma Records.
Skopitone Sisko

5 questions à … Skopitone Sisko

Skopitone Sisko s’offre avec Remember Tomorrow une quête intemporelle, pas à pas dans des paysages désertiques espagnols majestueux.