Viens voir les musiciens…

Le Caravage - Les musiciens
Guimauve - 02/09/2012

Marc Daumail

Marc Daumail chante dans Cocoon, il vient de participer à l’écriture de l’album de Stephan Eicher et s’apprête à sortir son premier album solo.

  1. Fiona Apple. J’attendais le disque depuis tellement longtemps ! Chef-d’oeuvre. En revanche elle a pris cher physiquement non ?

  2. Here We Go Magic. Sublime disque. Beaucoup plus facile d’accès qu’il n’en a l’air.

  3. Chairlift. Je le mets sous la pression familiale car on l’écoute énormément à la maison. Même la musique n’est pas forcément ma tasse de thé, la chanteuse est une star en puissance et j’attends ses projets en solo.

  4. Hot Chip. Cool disque. Surtout pour Flutes et Look At Where We Are. Le reste moins mais ça reste sympa en voiture ! Je précise ici que j’ai eu mon permis donc j’écoute plein de merdouilles et j’adore ça.

  5. Beach House. Leur single est complètement pompé sur Billy Idol mais ils en ont fait quelque chose de beau. Moins bon que l’album précédent.

    En Bonus, Franck Ocean avec son Channel Orange.
    http://www.youtube.com/watch?v=G8W41LPNSis&playnext=1&list=PL2235D074849B26A6&feature=results_main

Joseph Elm

Crossing to Safety
Crossing to Safety
N’aimant pas forcément la chaleur, la plage, les beignets au chocolat remplis de sable, les parasols pastis ni les boites de nuit méditerranéennes, je passe mon été à me souvenir à quel point j’aime l’hiver, son froid qui m’enferme dans une solitude et un confinement que j’estime. Puis je me rappelle à quel point en hiver, isolé du monde, je pense à l’été, aux randonnées dans les monts du Cantal (Top 1), avec dans mon sac, un saucisson et une tranche de Salers (Top 2).
Mon lecteur mp3 ne contient qu’un seul disque: Light Green Leaves de Little Wings (Top 3) car il est la version été de Lost Blues and Other Songs de Palace. Le soir, au creux d’un volcan, je pose ma tente, j’enlève mes chaussures et remplis la pipe héritée de mon arrière-grand-père Maurice de tabac Amsterdamer (Top 4). Le soleil se cache derrière les montagnes pour aller briller sur Portland, OR (Top 6 Bonus).
Moi, morne, j’ouvre ma sacoche et sors Crossing to Safety écrit l’année de ma naissance par Wallace Stegner (Top 5). Je mets mes lunettes et contemple la sagesse des mots d’un des meilleurs écrivains américains. Il me conforte, m’apaise. Je quitte mes lunettes, je regarde les étoiles, je dors.

Bertrand Blanchard

Bertrand Blanchard officiait au sein de Pastry Case et a développé d’autres talents en créant Hello.L.A

  1. Coma CinemaBlue Suicide. Je suis tombé là-dessus un peu par hasard. Depuis ça me hante.

  2. Introduction to SunshineSnow Tire. Là, je suis tombé dessus complètement par hasard, ils sont d’Orlando. Et j’ai toujours eu une affection particulière pour les « Magic » (Basket, NBA) époque Penny Hardaway.
    Snow Tire by Introduction to Sunshine
  3. El-PCancer for Cure. Le disque vient juste de sortir et El-P (ex-Company Flow) c’est un peu mon héros. Et puis le titre… ça me parle.

  4. Thee More Shallows – More Deep Cuts. Il est sorti en 2004 je crois. Je l’ai re-découvert il y a quelques temps. A écouter dans la moiteur de l’été…
    http://www.youtube.com/watch?v=4iha_-X1ouY
  5. Serengeti. Mais là, je dirais l’ensemble de son oeuvre. 3 chansons à conseiller cependant : « Puppydog Love » (sur Don’t Give Up), « Playing in Subway Stations » (sur Terradactyl) et « Family & Friends » (sur « Family & Friends »)

Cyrille Bonin

Cyrille Bonin est l’actuel directeur éclectique du Transbordeurà Lyon.

  1. Les français de Team Ghost, le groupe de nicolas fromageau, l’un des deux membres originels de M83…l’album sort début 2013 chez les anglais de Sonic cathedral, joli compromis pop shoegaze avec un méchant potentiel grand public.

  2. Alt-J, quatre jeunes anglais de Leeds, qui continuent, un peu comme Metronomy, à reinventer le format pop.

  3. Les lyonnais de Mr Day, au top de leur forme avec un sacré album, impecs’ sur scène et à l’avenir ultraprometteur.

  4. Le norvégien Todd Terje, un as de la techno moderne, capable de jouer avec ironie et efficacité des codes du disco ou de la house music vaguement romantique.

  5. Le pianiste cubain Roberto Fonséca, qui me réconcilie avec le jazz. En gros, cette fois c’est la bonne, quasi que de la musique douce et facile d’accès, ça doit être l’âge…

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Chroniques d'albums

Alma Forrer - L'année du loup

Alma Forrer – L’année du loup

« J’ai envie de toi » chante Alma Forrer dans N’être que l’hiver qui ouvre son premier album L’année du loup et à son écoute nous avons aussi terriblement envie d’elle, de ses chansons entre folk américain et variété française au sens le plus noble.

Field Music - Making A New World

Field Music – Making A New World

Si Oasis et Radiohead n’avaient pas existé…. Si les Foals et les Coral n’avaient pas existé… Les Field Music seraient sûrement le groupe anglais le plus influent et le plus médiatisé de ces quinze dernières années.

The Electric Soft Parade - Stages

The Electric Soft Parade – Stages

Retour inattendu (et inespéré) des frères White ! Les Electric Soft Parade ouvrent le bal des sorties de 2020 et mettent d’emblée la barre très haute.

Jim Sullivan - If The Evening Were Dawn

Jim Sullivan – If The Evening Were Dawn

Le label Light In The Attic Records fait oeuvre de salubrité publique en rééditant de fort belle manière les deux disques de feu Jim Sullivan et en publiant If The Evening Were Dawn, un disque qui 10 chansons acoustiques jamais sorties.

Les Wampas - Sauvre Le Monde

Les Wampas – Sauvre Le Monde

Bonne nouvelle ! Les Wampas ne font plus la gueule et sont toujours chauds, sales et humides. Avec ce treizième album, Didier Wampas signe un excellent cru.

Dead Horse One – The West Is The Best

Qu’est-ce qui est mieux que Without Love We Perish, le premier disque des Dead Horse One enregistré par Mark Gardener (Ride) ? Qu’est-ce qui est mieux que que Season Of Mist, le deuxième disque des Dead Horse One enregistré par John Loring (Fleeting Joys) ? Et bien c’est The West Is The Best des Dead…

the-replacements-dead-mans-pop

The Replacements – Dead Man’s Pop

Pour ceux qui n’ont pas les finances nécessaires pour s’offrir le coffret G Stands For Go-Betweens : Volume 2 – 1985 -1989 des Got-Betweens, une seule solution : acheter Dead Man’s Pop de The Replacements. La douloureuse est divisée par cinq (on passe grosso modo de 270 à 50 euros) et le bonheur est totalement…

Stephan Eicher - Homeless songs

Stephan Eicher – Homeless songs

Il y a des disques qui vous prennent par surprise, qui vous étreignent. D’artiste dont on n’attendait plus grand-chose. Ils touchent peut-être parce qu’il y a une connexion physique et mentale qui s’opère.

My Favorite Horses - Funkhauser

My Favorite Horses – Funkhauser

Revenus du bayou et des rives du Mississippi, My Favorite Horses pose ses valises en France et donne sa définition de la pop française.

Mikael Kiwanuka - Kiwanuka

Michael Kiwanuka – Kiwanuka

Découvert en 2012 avec Home Again (un disque brillant produit par le leader des The Bees), Michael Kiwanuka avait forcé la porte des charts avec Love & hate. Le revoici avec Kiwanuka, un disque qui tient du chef-d’oeuvre.

Josh Homme - Desert Session 11

Josh Homme – Desert Sessions Vol 11 & 12

En attendant un nouveau disque des Queens Of The Stone Age, Josh Homme a décidé de rempiler pour deux Desert Sessions qui, en plus d’être d’excellente facture, ont le chic de nous envoyer un shoot de nostalgie.

Bill Pritchard - Three Months

Bill Pritchard – Three Months, Three Weeks and Two Days

Il faut écouter une heure pour écouter l’impeccable réédition de Three Months, Three Weeks and Two Days de Bill Pritchard. Et il faut, comme pour Pacific Street ou Pop Satori, une vie pour s’en remettre.

Vincent Delerm - Panorama

Vincent Delerm – Panorama

Sur Panorama, l’auteur de Kensington Square ou des Amants Parallèles fait encore mieux que d’habitude et nous emporte avec son art de la photographie du quotidien.

Marie-Flore - Braquage

Marie-Flore – Braquage

Marie-Flore raconte. Et son Braquage est une histoire. Celle d’un court-circuit. D’une sortie de route. Sans trace de freinage. Ou alors si peu. Braquage, c’est l’histoire d’un tir dans le noir. D’un amour. C’était un jour, un peu d’espoir. Une histoire brutale. L’amour qui frappe et qui fait mal. Celui en qui, cette fois, on…

Mark Lanegan Band - Somebody's Knocking

Mark Lanegan Band – Somebody’s Knocking

Toc toc toc, revoilà l’ex Screaming-Trees Mark Lanegan. Composé en onze jours à Los Angeles (ville adoptive de l’artiste depuis 22 ans), Somebody’s Knocking a le mérite de remettre les pendules à l’heure et séduira les fans historiques tout comme les fantatiques de Depeche Mode.

Big Thief - Two Hands

Big Thief – Two Hands

Le robinet est ouvert… Il faut donc savoir en profiter. En quatre ans, les Big Thief ont publié quatre albums qui ont le chic d’être différents les uns des autres et de fascinants. Cinq albums si on compte le disque solo d’Adrianne Lenker, chanteuse et plume du groupe.

Chevalrex - Amiral Pop

Chevalrex – Amiral Pop

Avant de clôturer l’année 2019 de fort belle manière le temps d’un concert au 104, Chevalrex revient avec un EP, Amiral Pop et continue de flotter au dessus des flots.

Jonathan FireEater’s -Tremble Under Boom Lights

Jonathan Fire*Eater ‎– Tremble Under Boom Lights

Third Man Records fait oeuvre d’utilité publique en rééditant Tremble Under Boom Lights des feux Jonathan Fire*Eater. Sans ces derniers, Paul Banks (Interpol) serait resté seul avec ses boutons d’acné et les Yeah Yeah Yeahs ne seraient pas sortis de leur local de répétition. Vénérés (et pillés) par les Strokes, les Jonathan Fire*Eater furent le…

Mark Koelek and Petra Haden - Joey Always Smiled

Mark Kozelek with Petra Haden – Joey Always Smiled

Cinq mois après la sortie du mitigé I Also Want To Die In New Orleans de Sun Kil Moon et cinq mois avant la sortie du très attendue Mark Kozelek with Ben Boye and Jim White 2, Mark Kozelek, on se voit dans l’obligation de coller cinq sur cinq à la nouvelle collaboration de l’ex…