Marc Daumail

Marc Daumail chante dans Cocoon, il vient de participer à l’écriture de l’album de Stephan Eicher et s’apprête à sortir son premier album solo.

  1. Fiona Apple. J’attendais le disque depuis tellement longtemps ! Chef-d’oeuvre. En revanche elle a pris cher physiquement non ?
  2. Here We Go Magic. Sublime disque. Beaucoup plus facile d’accès qu’il n’en a l’air.
  3. Chairlift. Je le mets sous la pression familiale car on l’écoute énormément à la maison. Même la musique n’est pas forcément ma tasse de thé, la chanteuse est une star en puissance et j’attends ses projets en solo.
  4. Hot Chip. Cool disque. Surtout pour Flutes et Look At Where We Are. Le reste moins mais ça reste sympa en voiture ! Je précise ici que j’ai eu mon permis donc j’écoute plein de merdouilles et j’adore ça.
  5. Beach House. Leur single est complètement pompé sur Billy Idol mais ils en ont fait quelque chose de beau. Moins bon que l’album précédent.

    En Bonus, Franck Ocean avec son Channel Orange.
    https://www.youtube.com/watch?v=G8W41LPNSis&playnext=1&list=PL2235D074849B26A6&feature=results_main

Joseph Elm

Crossing to Safety
Crossing to Safety
N’aimant pas forcément la chaleur, la plage, les beignets au chocolat remplis de sable, les parasols pastis ni les boites de nuit méditerranéennes, je passe mon été à me souvenir à quel point j’aime l’hiver, son froid qui m’enferme dans une solitude et un confinement que j’estime. Puis je me rappelle à quel point en hiver, isolé du monde, je pense à l’été, aux randonnées dans les monts du Cantal (Top 1), avec dans mon sac, un saucisson et une tranche de Salers (Top 2).
Mon lecteur mp3 ne contient qu’un seul disque: Light Green Leaves de Little Wings (Top 3) car il est la version été de Lost Blues and Other Songs de Palace. Le soir, au creux d’un volcan, je pose ma tente, j’enlève mes chaussures et remplis la pipe héritée de mon arrière-grand-père Maurice de tabac Amsterdamer (Top 4). Le soleil se cache derrière les montagnes pour aller briller sur Portland, OR (Top 6 Bonus).
Moi, morne, j’ouvre ma sacoche et sors Crossing to Safety écrit l’année de ma naissance par Wallace Stegner (Top 5). Je mets mes lunettes et contemple la sagesse des mots d’un des meilleurs écrivains américains. Il me conforte, m’apaise. Je quitte mes lunettes, je regarde les étoiles, je dors.

Bertrand Blanchard

Bertrand Blanchard officiait au sein de Pastry Case et a développé d’autres talents en créant Hello.L.A

  1. Coma CinemaBlue Suicide. Je suis tombé là-dessus un peu par hasard. Depuis ça me hante.
    https://www.youtube.com/watch?v=Wrb9QoD2Jlc
  2. Introduction to SunshineSnow Tire. Là, je suis tombé dessus complètement par hasard, ils sont d’Orlando. Et j’ai toujours eu une affection particulière pour les « Magic » (Basket, NBA) époque Penny Hardaway.
    Snow Tire by Introduction to Sunshine
  3. El-PCancer for Cure. Le disque vient juste de sortir et El-P (ex-Company Flow) c’est un peu mon héros. Et puis le titre… ça me parle.
  4. Thee More Shallows – More Deep Cuts. Il est sorti en 2004 je crois. Je l’ai re-découvert il y a quelques temps. A écouter dans la moiteur de l’été…
    https://www.youtube.com/watch?v=4iha_-X1ouY
  5. Serengeti. Mais là, je dirais l’ensemble de son oeuvre. 3 chansons à conseiller cependant : « Puppydog Love » (sur Don’t Give Up), « Playing in Subway Stations » (sur Terradactyl) et « Family & Friends » (sur « Family & Friends »)

Cyrille Bonin

Cyrille Bonin est l’actuel directeur éclectique du Transbordeurà Lyon.

  1. Les français de Team Ghost, le groupe de nicolas fromageau, l’un des deux membres originels de M83…l’album sort début 2013 chez les anglais de Sonic cathedral, joli compromis pop shoegaze avec un méchant potentiel grand public.

  2. Alt-J, quatre jeunes anglais de Leeds, qui continuent, un peu comme Metronomy, à reinventer le format pop.
  3. Les lyonnais de Mr Day, au top de leur forme avec un sacré album, impecs’ sur scène et à l’avenir ultraprometteur.
  4. Le norvégien Todd Terje, un as de la techno moderne, capable de jouer avec ironie et efficacité des codes du disco ou de la house music vaguement romantique.
  5. Le pianiste cubain Roberto Fonséca, qui me réconcilie avec le jazz. En gros, cette fois c’est la bonne, quasi que de la musique douce et facile d’accès, ça doit être l’âge…

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Damon Albarn @ Nuits de Fourvière, Lyon | 5 juillet 2014

Damon Albarn par Nicolas Sauvage

Après avoir classé et brillamment raconté la carrière de Paul Weller, Nicolas Sauvage domestique la carrière inclassable de Damon Albarn. Le chanteur de Blur n’a eu de cesse, depuis 1995, de perdre les journalistes musicaux et surtout de trouver de nouveaux publics. Avec Mali Music, Gorillaz, The Good The Bad & The Queen, Albarn a […]

Vidéo : Dirty Projectors – Holy Mackerel

Un peu de douceur avant le brutal rush de la rentrée reconfinée avec Dirty Projectors et son Holy Mackerel, extrait de Super João disponible le 4 septembre chez Domino Record.

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.