Cyrz

Cyrz a sorti deux albums formidables, Un morceau de mon avenir en 2006 et Mélancolie Frénétique en 2009 et le troisième n’attend plus qu’un label aimant les textes poétiques et décalés.

Rien de neuf pour moi, voici mon Top 5 dans un ordre tout à fait aléatoire : Random !

  1. The KillsMidnight Boom : un bijou de chanson blues electro punk que j’écoute dans la voiture à un volume sonore qui concurrence à coup sûr le kéké en décapotable.
  2. Serge Gainsbourg1963 Théâtre des Capucines : un live de 21 minutes que j’écoute au moins une fois par semaine depuis 15 ans. Un pur moment de félicité mélancolique.
  3. LeilaU&I : dernier album en date d’une artiste qui est incontestablement sur le dessus du panier electro mondial. Une créatrice de sons hors norme qui se moque des mesures et qui n’hésite pas à déchirer ses partitions.
  4. C.W.StonekingJungle Blues : l’artiste que j’ai le plus adoré voir et revoir sur scène ces deux dernières années, à la fois d’un autre temps et terriblement actuel, ou comment avoir le sourire et le sanglot simultanément.
  5. Buck 65Talkin’ Honky Blues : Hip Hop Morriconien qui qui défie les saisons. Fils caché de Tom Waits et demi-frère de C.R. AVERY, on est loin de la soupe froide que nous servent les radios qui s’auto-proclament étendard du style.

Raoul Tellier

Raoul Tellier habite La Maison Tellier et la famille vient de mixer les 6 premiers titres du prochain album après le très beau Art de la fugue en 2010. Vous pourrez écouter les nouvelles chansons à la salle Guy de Maupassant de Bolbec (76).

  1. Alt-J, parce qu’Helmut nous tanne avec depuis 1 mois, et que c’est franchement pas mal, en plus d’être intéressant. Un peu limite dans la prod des fois, mais intéressant.
  2. Pink Floyd, parce que j’ai redécouvert The Wall il y a pas un mois, une vraie cure de jouvence, j’ai à nouveau 14 ans.
    https://www.youtube.com/watch?v=PQE3vcwU97g
  3. Le guitariste folk Davy Graham, LE type qui a révolutionné le jeu folk dans les années 60, et a ouvert la voix aux Bert Jansch, John Renbourn, Jimmy Page… Ma découverte de l’année.
  4. Tungg, parce qu’Helmut et Alexandre m’ont forcé à écouter, et que c’est vachement bien en fait.
  5. Beck, parce que je ne connaissais pas l’album Modern Guilt, et que c’est une tuerie.

Arcwest

Jack Daumail chante dans le groupe clermontois Arcwest et peint de somptueuses aquarelles et marines

  1. The Mother HipsPacific Dust (ou n’importe quel autre): groupe américain que j’aime beaucoup (normal ya de superbes guitares sur des mélodies qui tuent) et je suis dégoûté de les avoir loupé le 7 août (jour de mon anniversaire) ils jouaient sur Paris, date unique en France pour cet été…
    https://www.youtube.com/watch?v=kXLl3ImIVsw
  2. The Great Lake SwimmersNew Wild Everywhere
    Je les ai vus il y a 2 ans avec mon fils et ils nous ont mis une belle claque ! Ce dernier album confirme leur talent même si ce n’est pas le meilleur je l’écoute souvent, le bonus dic acoustic est excellent également…

  3. The Barr Brothers : encore un super groupe découvert cette année au Clap Your Hands festival, le lendemain il y avait Loney Dear, autant dire 2 excellentes soirées…
  4. Jonathan WilsonGentle Spirit : cet album est une perle que j’apprécie de plus en plus et que je ne me lasse pas d’écouter…
  5. Primal Scream (n’importe lequel),je suis archi fan, et une nouvelle fois déçu de ne pas les avoir encore vus, leur dernière tournée devait être super, mais ils jouaient un peu trop loin…
    https://www.youtube.com/watch?v=1YrmIsG5BLA
    Ah j’oubliais ! Un petit coup de coeur cet été: le concert de l’Australien Jamie Hutchings, découvert au festival de Binic… super prestation !!! (mais je ne connais pas encore ses albums)

Siobhan Wilson

Siobhan Wilson est une jeune écossaise exilée à Paris et sort un nouvel EP fait main, Glorified Demons.

  1. Sharon Van EttenBecause I was in love – tout l’album j’ai écouté un million de fois cet été.
  2. AnoraakWherever the sun sets – tout l’album
  3. Stephen Fretwell – la chansons Do you want to come with qui était ma chansons préferé pendant un moment quand j’avais environs 17 ans et que j’ai retrouvé il y a quelques mois.
  4. Mendelssohn quatuor à cordes en la mineur, cela m’aide a dormir la nuit tellement c’est beau.
  5. Admiral FallowOh Oscar, c’est une chansons d’un groupe écossais que j’adore !

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Damon Albarn @ Nuits de Fourvière, Lyon | 5 juillet 2014

Damon Albarn par Nicolas Sauvage

Après avoir classé et brillamment raconté la carrière de Paul Weller, Nicolas Sauvage domestique la carrière inclassable de Damon Albarn. Le chanteur de Blur n’a eu de cesse, depuis 1995, de perdre les journalistes musicaux et surtout de trouver de nouveaux publics. Avec Mali Music, Gorillaz, The Good The Bad & The Queen, Albarn a […]

Vidéo : Dirty Projectors – Holy Mackerel

Un peu de douceur avant le brutal rush de la rentrée reconfinée avec Dirty Projectors et son Holy Mackerel, extrait de Super João disponible le 4 septembre chez Domino Record.

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.